Accueil > FONCTION PUBLIQUE > Politiques publiques > Budget 2014 > Projet de loi de finances rectificative 2014 : et 4 milliards d’euros (...)

Projet de loi de finances rectificative 2014 : et 4 milliards d’euros d’économies supplémentaires !

Article publié le mercredi 11 juin 2014
  • Version imprimable

Le projet de loi de finances rectificative (PLFR) pour 2014 a été présenté ce matin en Conseil des ministres. Ce projet détaille les premières mesures prises dans le cadre du pacte de responsabilité et de solidarité annoncé par le gouvernement.

Ces mesures se traduisent notamment par la diminution des charges salariales et patronales sur les bas salaires, l’allègement de la fiscalité des entreprises, des baisses d’impôt pour les ménages modestes (proches du SMIC)…

Nous savions que la mise en œuvre de ces mesures était concomitante avec la mise en place du plan d’économies de 50 milliards annoncé le 14 janvier dernier par le président de la République. Pour autant, l’annonce de 4 milliards d’économies supplémentaires dès cette année (dont 1,6 milliard d’euros d’annulation de crédits pour les différents ministères, agences et opérateurs de l’État) ne fait que renforcer nos inquiétudes quant au maintien de services publics de qualité et les conséquences éventuelles sur les agents publics.

Tous les ministères sont concernés
et contribueront à ce nouveau plan d’économies

Le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche se voit annuler 189 millions d’euros de crédits budgétaires; le ministère des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports 25 millions ; le ministère de l'Agriculture 34 millions et le ministère de la Culture et de la Communication 69 millions d'euros.

L’UNSA Éducation déplore ces nouvelles annonces d’économies budgétaires qui viennent s’ajouter aux précédentes et rappelle que la hauteur des économies attendues sur les dépenses publiques (54 milliards en 3 ans!) risque de fragiliser davantage le retour de la croissance économique tant attendue et nécessaire.


Voir aussi :




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP