Accueil > FONCTION PUBLIQUE > Vœux du Premier ministre aux fonctionnaires : les mots ne suffisent (...)

Vœux du Premier ministre aux fonctionnaires :
les mots ne suffisent plus.

Article publié le samedi 25 janvier 2014
  • Version imprimable

Lors de ses vœux aux fonctionnaires, à Metz le 23 janvier 2014, le Premier ministre a réaffirmé son attachement aux services publics mais n’a pas apporté de réponse à leur attente première, leur pouvoir d’achat.

Guy Barbier, secrétaire général de l'UNSA Fonction publiqueÀ cette occasion, le secrétaire général de l'UNSA Fonction publique, Guy Barbier, a publié une déclaration indiquant notamment:

[...] L’UNSA Fonction publi­que par­tage l’appré­cia­tion de la néces­sité de ser­vi­ces publics forts pour le pays. De même, l’affir­ma­tion des valeurs et de la per­ti­nence du statut, le sou­hait de redon­ner du sens aux mis­sions des agents ne peu­vent que ren­contrer notre appro­ba­tion.

Le Premier minis­tre a posé les enjeux de la négo­cia­tion qui va s’ouvrir sur la moder­ni­sa­tion du statut et des grilles de Fonction publi­que. L’UNSA Fonction publi­que s’y enga­gera, sans tabou, mais en n’accep­tant pas que des conclu­sions soient tirées a priori sur des thèmes comme les car­riè­res ou le «mana­ge­ment” de proxi­mité. [...]

L’UNSA Fonction publi­que regrette l’absence de réponse au pre­mier sujet de préoc­cu­pa­tion de tous les agents : les rému­né­ra­tions. Après quatre années de blo­cage des trai­te­ments, avec l’aug­men­ta­tion des pré­lè­ve­ments, le pou­voir d’achat se dégrade.

Les agents trou­vent le temps long, très long, trop long.





Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP