Accueil > PERSONNELS > Violences en milieu scolaire : ne passons pas à côté de l’essentiel (...)

Violences en milieu scolaire : ne passons pas à côté de l’essentiel !

Article publié le mardi 30 octobre 2018
  • Version imprimable

L’UNSA Éducation s’inquiète des annonces de ces derniers jours en réponse aux phénomènes de violence en milieu scolaire. Dans les orientations proposées pour l’instant, le gouvernement semble passer à côté d’un enjeu plus global et essentiel, celui du climat scolaire au quotidien et de l’accompagnement des équipes. Pour l’heure, le gouvernement met plutôt en avant les personnels et dispositifs externes faisant oublier qu’une grande partie des réponses est au cœur de l’École.

Les actes de violence graves contre les personnels ou les élèves doivent être dénoncés sans ambiguïté et sanctionnés fermement. Les faits ne doivent pas être minimisés et il faut les affronter en toute transparence. L’agression dont a été victime l’enseignante de Créteil en fait partie. A nouveau, nous lui adressons notre soutien. Chaque personnel doit pouvoir exercer sa mission en sécurité et en étant respecté.
Les trois axes présentés par le ministre de l’éducation nationale « rétablir l’autorité du professeur dans la classe, sécuriser l’établissement et sécuriser les abords de l’établissement » devront apporter des réponses adaptées. Pour autant, les mesures annoncées pour le moment, ne répondent pas aux besoins des équipes et des établissements dont une partie s’est exprimée sur les réseaux sociaux. Ce besoin d’être soutenu et accompagné. Ce besoin d’améliorer le climat scolaire du quotidien. Ces problèmes pour lesquelles la réponse, ne peut être que collective et n’est pas limitée à la classe.
Améliorer la mixité sociale et scolaire, accroitre la place de la formation de terrain notamment par une formation continue de qualité, assurer une meilleure stabilité des équipes, prévoir la présence d’équipes pluri-professionnelles complètes, ... sont autant d’enjeux qui doivent être assumés et financés dans une vision de long terme. Les baisses de moyens dans le second degré et les annonces du ministre de l’action et des comptes publics sur la généralisation des contractuels n’annoncent rien de bon en ce sens.

Dans les déclarations du gouvernement, on ne voit pas, pour l’instant, de projet pour mettre fin au sentiment d’isolement des professionnels qu’ils soient enseignants, ou non. Le sujet est complexe et il est nécessaire que la violence à l'école ne soit pas abordée seulement par des mesures certes rassu-rantes, dans un nouveau plan violence, mais qui nieraient un problème plus global.

Aussi, l’UNSA Éducation appelle le Ministre de l’Éducation nationale à mettre en place un travail sur le long terme sur ce dossier. Il y a urgence à se donner les moyens de créer des climats d’établissement plus serein en favorisant le travail commun des équipes éducatives.


A lire aussi

#AgirAvecVous l'édito de Frédéric Marchand
Le climat scolaire c’est l’affaire de tous

Violences en milieu scolaire : au delà des annonces, agir dans la durée !




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP