Accueil > FONCTION PUBLIQUE > Vélo : quelles indemnités pour aller au travail ?

Vélo : quelles indemnités pour aller au travail ?

Article publié le lundi 27 mars 2017
  • Version imprimable

L’indemnité kilométrique vélo, fréquemment appelée IKV, est la possibilité donnée aux employeurs, depuis la loi « transition énergétique » d ‘Août 2015, de participer à la prise en charge d’une partie des frais engagés par leur salariés entre leur domicile et leur lieu de travail. Un prochain décret devrait étendre cette possibilité à l’ensemble de la Fonction publique.

Très concrètement, cette indemnité (IKV) devrait être versée mensuellement.

Plafonnée à 200 € par an et par agent, défiscalisée, cela revient à une indemnité de 25 centimes pour chaque kilomètre parcouru.

Cette indemnité n’est pas cumulable avec le remboursement d’un abonnement de transports publics sauf pour les trajets dits de rabattement, il s’agit du trajet reliant son domicile ou son lieu de travail à un arrêt de transport public.
L’agent devra faire une déclaration indiquant le nombre de jours par semaine pour lesquels il s’engage à utiliser son vélo.

Lors de la présentation de ce texte, l’UNSA a salué la démarche même si l’employeur n’est pas dans l’obligation de mettre en place ce dispositif.

De la même manière, nous avons insisté sur la nécessité d'augmenter le plafond de l’IKV afin de rendre ce dispositif vraiment incitatif.
Plus généralement, l’UNSA a souligné que la « mobilité cyclable » devait être traitée dans son ensemble en insistant sur la problématique des espaces de stationnement.


L'UNSA s'engage avec France Nature Environnement : http://bit.ly/2opnMpZ

Un bonus de 200€ pour les vélos à assistance électrique :  http://bit.ly/2mIh81z




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP