Accueil > PRESSE > Dans les médias > Université des Antilles et de la Guyane : toujours pas de solution

Université des Antilles et de la Guyane : toujours pas de solution

Article publié le vendredi 28 mars 2014
  • Version imprimable

Université : toujours pas de solution

Malgré une opération escargot et une rencontre avec la présidente de l'UAG, hier, le mouvement de grève de l'intersyndicale de l'université se poursuit.

La reprise des cours sur les campus de Fouillole à Pointe-à-Pitre et de Camp Jacob à Saint-Claude n'est pas pour cette semaine. Le mouvement de grève, lancé jeudi dernier par l'intersyndicale de l'université (FSU, SPEG-Sup, UNSA Éducation et A&I Unsa), n'a toujours pas trouvé son épilogue.

Et pourtant, les grévistes ont fait monter la pression d'un cran toute la journée d'hier pour se faire entendre. Mobilisés pour défendre leurs intérêts suite au retrait du Pôle Guyane de l'UAG, enseignants et personnels grévistes ont quitté le campus de Pointe-à-Pitre, hier, vers 10 heures, pour se lancer dans une opération escargot sur la rocade. Direction : le rectorat de Grand-Camp, aux Abymes. Sur place, une petite délégation a été reçue une dizaine de minutes par Firmin Pierre-Marie, le secrétaire général.

L'occasion de lui rappeler les motifs de la grève et de lui remettre un mémorandum sur l'avancement des négociations et des points de revendication. Idem au niveau de la sous-préfecture à Pointe-à-Pitre. Dans l'après-midi, les représentants syndicaux ont rencontré la présidente de l'UAG (université des Antilles et de la Guyane), Corinne Mencé-Caster, un peu moins de deux heures, dans les locaux de l'administration centrale du campus de Fouillole.(...)

Lire l'article sur le site de France-Antilles




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP