Accueil > DONNONS DE LA VOIX > Nos 25 exigences pour l’Éducation > Un même droit à l’Education pour tous les enfants

Un même droit à l’Education pour tous les enfants

Article publié le vendredi 7 avril 2017
  • Version imprimable

Le droit à l’Ecole pour tous. Une évidence ? Pas si sûr.

On entend largement et partout parler d’égalité des chances et tout particulièrement en Education. Ce principe visant à mettre en place une discrimination positive en « donnant plus à ceux qui ont moins » largement usité par Nicolas Sarkozy, reste un concept ambigu. Avoir autant de chance ne signifie en rien réussir.

Or, il convient avant tout de revendiquer l’égalité des droits. Sans aucune discrimination.

Et en Education le premier des droits est celui que chaque enfant puisse être accueilli et formé à l’Ecole.

C’est une priorité pour l’UNSA Education.

C’est également l’une des trois premières missions que les personnels, ayant répondu au baromètre UNSA des métiers de l’Education 2017, placent en tête. A 69,8%, ils considèrent prioritaire le fait d’accueillir et de former chaque élève quelles que soient son origine sociale, culturelle, géographique ou son handicap.

Il ne peut y avoir de rejet ou de refus d’enfants. Pas plus qu’il ne peut y avoir de barrières leur interdisant l’accès à l’Ecole.

A ce titre, la proposition de Marine Le Pen de faire payer la scolarité des enfants étrangers est d’autant plus scandaleuse et inique qu’elle ne vise pas quelques familles fortunées, mais bien les plus démunies.

Mais le droit à l’Education de toutes et tous doit aller plus loin. Il doit être un droit à réussir. Il convient donc que l’institution scolaire mette en place les conditions de réussite pour chacune et chacun.

C’est deux droits sont liés.

Ils relèvent de notre conviction en l’Educabilité de toutes et tous (voire exigence n°3)

Il faut également lui adjoindre le droit pour chacune et chacun de pouvoir accéder à des temps, des activités et des lieux éducatifs hors scolaires parmi lesquels les actions d’éducation populaire, culturelles, physiques et sportives. Ce droit aux loisirs éducatifs, auxquels la nouvelle organisation des rythmes éducatifs participe, est encore loin d’être un acquis. Les inégalités territoriales, financières, sociales sont encore trop souvent des freins qui limitent leur accessibilité.

Pour autant, le premier lieu éducatif concernant tous les enfants demeure l’Ecole, creuset de la construction de notre société et de notre capacité à y vivre ensemble riches et complémentaires de nos diversités et de nos différences. C’est pourquoi l’UNSA Education fait du droit à la scolarité de tous les enfants un de ses 25 priorités pour aujourd’hui et pour demain.
 

 




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP