Accueil > ÉDITOS > Tenir bon face à l’horreur

Tenir bon face à l’horreur

Article publié le samedi 14 novembre 2015
  • Version imprimable

L’horreur à Paris : 130 morts et bien plus de blessés, une ville et un pays sous le choc

Face à ces crimes ignobles, et au-delà de l’effroi et de l’émotion, notre devoir de citoyens est de tenir bon. Ceux qui sèment la terreur ne gagneront pas. Nous opposerons notre unité et la force de nos valeurs à la barbarie.

Vous trouverez ci-dessous le communiqué de presse de l'UNSA

Laurent Escure
Secrétaire général de l’UNSA Éducation

Face à l'horreur, responsabilité et rassemblement démocratique

Les terribles attentats sanglants qui viennent de frapper la France ce 13 novembre atteignent un degré supplémentaire dans l'horreur.
Des victimes innocentes, par dizaines et par dizaines, ont payé de leur vie ou de leur santé ce qui, aux yeux de terroristes fanatisés, constitue leur seul crime : vivre en démocratie.
L'UNSA s'incline devant la mémoire des assassinés et exprime sa compassion à leurs proches et à leurs familles. Elle salue l'action des services publics responsables de l'ordre, de la justice et de la santé qui se sont aussitôt déployés pour assurer leur mission de protection de la population.
Au-delà de la sidération et de l'horreur que chacune et chacun ne peut que ressentir face à la violence sauvage de ce massacre de masse, l'heure est à la responsabilité et au rassemblement autour des valeurs démocratiques et républicaines qui sont la véritable cible de cette guerre terroriste. L'UNSA, constituante syndicale de la démocratie française, y prendra sa part aux côtés de tous les démocrates.

Bagnolet, le 14 novembre 2015




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP