Accueil > ÉDUCATION > Numérique/innovation > Tablettes "la quête du contenu"

Tablettes "la quête du contenu"

Article publié le mardi 30 septembre 2014
  • Version imprimable

La semaine dernière se tenait à Paris la deuxième journée tablettes organisée par le CRAK, une association d’éditeurs de contenus. Occasion unique de faire se rencontrer des éditeurs, des représentants du ministère de l’Éducation Nationale et des enseignants cette journée fut très riche en échanges et en questions.

Si les responsables des déploiements massifs de tablettes présents semblaient fort satisfaits de l’accueil qui leur est réservé dans les écoles et collèges concernés, l’avis des enseignants fut plus mitigé : connexion défaillante, manque criant d’accompagnement, achat d’applications non prévu... La pertinence de fournir systématiquement une tablette par élève a également été interrogée !

Côté applications les propositions sont diverses allant du simple exerciseur -censé être attractif parce que numérique- à des gamifications bluffantes reprenant les codes du jeu vidéo pour apprendre aux élèves à résoudre des équations (dès 7 ans !) en passant par des adaptations d’albums jeunesse magnifiques, des vidéos pour aiguiser la curiosité des enfants…

L’utilisation des tablettes et de ces applications éducatives est loin d’être réservée à l’école, de toute façon peu équipée, et s’ancre davantage dans la sphère familiale, y compris pour les contenus plus scolaires.

Néanmoins, l’arrivée du numérique à l’école nous oblige à reparler de pédagogie, à réinterroger les marges de création et d’action réelle des élèves. Loin de forcément isoler et enfermer, ces nouveaux supports que sont les tablettes sont une formidable occasion de susciter l’intelligence et les capacités de communication des enfants et des jeunes.

Pour conclure cette rencontre des différents acteurs autour de l’objet “tablette”, Sophie Pène du conseil national du numérique a plaidé pour que l'étau du numérique qui enserre l'enseignant se desserre avec un établissement et une institution qui prendraient davantage leur part et elle a émis le vœux que les éditeurs se préoccupent davantage de faire produire l’enfant plutôt que d’équiper l’enseignant. Souhaitons que chacun l’entende et œuvre en ce sens !
 

Crédit photo : CRAK

Les vidéos de la journée

Le résumé en tweets




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP