Accueil > EUROPE et MONDE > Brèves d’actu > #Solidarité avec le Syndicat de l’Éducation et de la science de (...)

#Solidarité avec le Syndicat de l’Éducation et de la science de Moldavie

Article publié le jeudi 3 avril 2014
  • Version imprimable

La situation des employés du secteur de l'éducation moldave (enseignants et personnels de soutien à l’éducation) étant très grave, l'UNSA Éducation, qui a noué des relations de confiance avec le Syndicat de l'Éducation et de la Science de Moldavie -ESTU- (syndicat majoritaire) qui les représente, a décidé d'adresser un double courrier de soutien au Premier Ministre et au ministère de l’Éducation moldave face à leur attitude de refus de dialogue depuis plus de 6 mois.

Cette jeune république qui reste aux portes de l'UE, voit les deux tiers de ses jeunes diplômés de l'éducation émigrer et le pays se vide ainsi de ses forces vives, obérant ainsi son avenir et celui de sa jeunesse.

L'UNSA Éducation a donc manifesté son soutien et sa pleine solidarité à l’ESTU qui lutte pour la dignité des personnels qu’il représente et pour que soient respectés leur syndicat et leurs droits humains.

L’UNSA Éducation a été choquée de découvrir que le niveau de revenu des enseignants moldaves ne leur permettait plus de vivre dignement. Elle s’est également étonnée d’apprendre que le Gouvernement restait fermé aux demandes de dialogue concernant la situation des personnels qu’elle représente.

L'UNSA Éducation, en faisant référence au dernier Rapport du suivi mondial des OMD produit par l’UNESCO, a souligné que l’éducation est un des rares leviers de développement qui agit pour le pays tout entier et qu’elle est, par ailleurs, un puissant atout pour sortir de la pauvreté.
Enfin, l’UNSA Éducation a ajouté que l’éducation de qualité est intrinsèquement liée au niveau de développement d’un pays. Ainsi, compte tenu de la fragilité du contexte socio-économique moldave, soutenir, valoriser et respecter ses enseignants restait l’élément majeur d’une éducation de qualité et la garantie pour tous les enfants d’avoir accès à l’éducation qu’ils sont en droit de recevoir.

Aussi, face à la situation dans laquelle se trouvent les enseignants et les employés de l’éducation, l’UNSA Éducation -fidèle à sa tradition réformiste- a déclaré que soutenir la demande d’ouverture d’un dialogue de l'ESTU permettrait certainement de trouver, dans la concertation, une solution décente.

Le Lärarförbundet (syndicat majoritaire des enseignants et chefs d'établissements suédois) ainsi que l'Internationale de l'Éducation (IE) étant très attachés, comme l'UNSA Éducation au respect des libertés, des droits humains et syndicaux ont également adressé un courrier au Premier Ministre et au ministère de l'Education moldave.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP