Accueil > SOCIÉTÉ > Égalités > Égalité femmes-hommes > Sexisme dans les manuels d’enseignement moral et civique : un comble (...)

Sexisme dans les manuels d’enseignement moral et civique : un comble !

Article publié le jeudi 18 janvier 2018
  • Version imprimable

Le Centre Hubertine Auclert, Centre Francilien pour l’Égalité Femmes- Hommes, a dévoilé, ce mardi 16 janvier, les résultats de son étude «Quelle place pour l'égalité femmes-hommes dans les manuels d'enseignement moral et civique (EMC)?».

Chaque année, le centre Hubertine-Auclert épingle les stéréotypes de genre qui perdurent dans les manuels scolaires et malheureusement, l’EMC, nouvelle matière enseignée dans les établissements scolaires depuis la rentrée 2015, ne déroge pas à la règle.

Pour l’UNSA Éducation, qui aborde régulièrement le sujet des stéréotypes de genre à l’école, ce n’est pas tolérable.

Dans ces manuels, qui pourtant étudient les valeurs républicaines et l’égalité, les femmes sont sous représentées : «17% des personnages célèbres sont des femmes contre 83% des hommes», ou bien elles le sont dans la sphère domestique et peu à des postes à responsabilité. Ainsi, elles « représentent 15% des personnages du champ politique et 22% des personnages du domaine scientifique.»
Il ne suffit donc pas d’aborder le sujet de l’égalité pour être égalitaire.
Or, une réflexion sur « une réelle diffusion d’une culture de l’égalité » dans les manuels scolaires doit être menée pour une plus juste transmission des représentations, surtout à l’école, qui doit être un levier puissant pour l’égalité filles-garçons.

Notre fédération revendique une véritable action dès le plus jeune âge pour combattre les stéréotypes de genre car ils se mettent en place très tôt.
Utiliser des manuels scolaires débarrassés de tout sexisme est non seulement une évidence mais également une nécessité!




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP