Accueil > FONCTION PUBLIQUE > Vos droits > Taux annuels des prestations, allocations, indemnités, frais de déplacement, (...) > Revalorisation des frais kilométriques et des nuitées

Revalorisation des frais kilométriques et des nuitées

Article publié le jeudi 7 mars 2019
  • Version imprimable

L’UNSA n’avait pas manqué, lors des discussions, de mettre en exergue les nombreuses difficultés soulevées par la réglementation en vigueur et l’insuffisance des barèmes de remboursement. Elle avait demandé des évolutions réglementaires et financières permettant de mieux tenir compte des réalités rencontrées par les agents lors de leurs missions et déplacements.

Deux arrêtés du 26 février 2019 (publiés au JO du 28 février) revalorisent les taux des indemnités d’hébergement et des indemnités kilométriques des agents de l’État en déplacements temporaires.
Les indemnités kilométriques sont revalorisées de 0,02 à 0,07 euros selon le type de véhicule et le nombre de kilomètres, augmentations qui correspondent, en fait, au cumul de l’inflation observée depuis 2006.
Les indemnités d’hébergement, fixées jusqu’à présent à 60 euros, ont été réévaluées et distinguent maintenant 3 tarifs allant de 70 à 110 euros.
Les indemnités de déjeuner et de dîner n’ont en revanche pas été revalorisées et restent fixées à 15,25 euros.

Il faut aller encore plus loin !

L’UNSA a constamment travaillé à faire aboutir ces revendications d’augmentation des taux de remboursement des frais de mission. C’est un premier pas, mais l’UNSA ne considère pas ces évolutions comme pleinement satisfaisantes car les restes à charge des personnels de l’Etat se déplaçant pour des missions ou de la formation restent importants. L’UNSA sera très attentive au fait que cette mesure soit bien rétroactive au 1er janvier 2019.

Lire aussi : Les indemnités en détail




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP