Accueil > ÉDITOS > Retraites : regagner la confiance par des actes

Retraites : regagner la confiance par des actes

Article publié le lundi 25 novembre 2019
  • Version imprimable

L’UNSA Éducation ne s’oppose pas par principe à la mise en place du système universel de retraites. En revanche, elle demande au gouvernement de donner les garanties et les signes concrets suffisants qui feront que cette réforme, que nous ne demandions pas, ne pénalise aucun de nos collègues quelle que soit leur filière (administrative, direction, éducation, enseignante, inspection, jeunesse, technique, santé, sociale, sport). La question de la confiance en cette réforme est clairement posée. Nous attendons que des réponses soient apportées en ce sens.

Le gouvernement doit aller plus loin que des promesses de revalorisation et passer aux actes. Revaloriser les enseignants et chercheurs de l’enseignement primaire, secondaire et supérieur mais également prendre en considération l’ensemble des filières et des métiers. La faiblesse des régimes indemnitaires dans les ministères éducatifs est à prendre en compte et nécessite une revalorisation afin qu’ils ne soient pas pénalisés par cette réforme.
Nous demandons des simulations précises pour l’ensemble des catégories A, B, C afin de pouvoir travailler sur des bases fiables.


Nous attendons donc que le gouvernement s’engage fortement et concrètement dans les mesures de carrière et de revalorisation attendues pour garantir la confiance en ce changement important.
Si l’UNSA Éducation attend des réponses rapides et reste ouverte à la négociation, à ce jour, le compte n’y est pas.
C’est pourquoi, l’UNSA Éducation appelle les personnels à se mobiliser par la grève et la manifestation le 5 décembre prochain.

Frédéric MARCHAND

Ivry sur Seine, le 24 novembre 2019




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP