Accueil > PRESSE > Communiqués > Retraites : Revaloriser pour ne pénaliser personne : en grève le 5 (...)

Retraites : Revaloriser pour ne pénaliser personne : en grève le 5 décembre

Article publié le mardi 12 novembre 2019
  • Version imprimable

Retraites :
 

Revaloriser pour ne pénaliser personne : en grève le 5 décembre

Faute d’engagement suffisant et de premières mesures concrètes de revalorisations, l’UNSA Éducation appelle à la grève le 5 décembre prochain.

L’UNSA Éducation ne s’oppose pas par principe à la mise en place du système universel de retraites. En revanche, elle demande au gouvernement de donner les garanties et les signes concrets suffisants qui feront que cette réforme, que nous ne demandions pas, ne pénalise pas nos collègues.

Il faut donner confiance en la pérennité et la justice de notre système de retraite. Pour cela il faut donner des preuves et faire en sorte que personne ne se vive comme puni par ce changement.

Si la revalorisation des personnels enseignants et de recherche est clairement identifiée comme une nécessité au risque d’une baisse très importante des pensions, il faut aujourd’hui qu’elle se traduise concrètement et rapidement sans demandes de contreparties et d’accroissement d’une charge de travail déjà importante.

En terme de revalorisation, c’est de manière générale l’ensemble des personnels qui doit faire l’objet d’une attention particulière. A l'Éducation nationale, la Jeunesse et dans l'Enseignement supérieur, le montant des primes et indemnités peut être sensiblement très inférieur à celui servi dans d’autres ministères. Des simulations précises, couvrant l’ensemble du champ catégoriel C, B, A, sont nécessaires.

L’annonce le 7 novembre d’un prochain courrier qui viendrait poser par écrit l’engagement de formaliser la revalorisation des enseignants dans la Loi est un premier signe positif. Pour autant, il reste insuffisant et ne donne rien de concret sur les premières mesures de revalorisation attendues. De plus il renvoie les filières autres qu’enseignante à des discussions interministérielles.

Nous attendons donc aujourd’hui que le gouvernement s’engage sur la revalorisation de nos collègues et la restructuration des carrières nécessaires pour qu’il n’y ait pas de perdants dans cette réforme.

L’UNSA Éducation appelle l’ensemble des personnels à se mobiliser le 5 décembre pour porter ces exigences.

Par ailleurs, l’UNSA Éducation reste ouverte à la négociation pour avancer sur ces sujets.

Ivry sur Seine, le 12 novembre 2019.
Frédéric MARCHAND
Secrétaire Général de l'UNSA Éducation

 

 

 

 

 

 

 

 





Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP