Accueil > SOCIÉTÉ > Libertés > Quand coming out et marché du travail ne font pas bon ménage

Quand coming out et marché du travail ne font pas bon ménage

Article publié le mercredi 17 mai 2017
  • Version imprimable

Si à l’École, l’homosexualité reste encore trop souvent tabou, il apparait qu'arrivés sur le marché du travail, de nombreux jeunes LGBT craignent encore de révéler leur homosexualité.

D’après le baromètre «Les jeunes LGBT et le monde professionnel» réalisé par le Boston Consulting Group cette crainte concernerait un jeune sur trois.
Et si ce chiffre est en baisse par rapport à l’année dernière, puisqu’ils étaient 1 sur 2, c’est encore trop pour l’Unsa Éducation.

13 % d’entre eux avouent rester « discrets » sur leur vie privée ou mentir sur le genre de leur partenaire ou prétendant être célibataires.

Le secteur d’activité s’avère également primordial dans ce domaine puisque certains semblent plus discriminants que d’autres comme la finance ou l’industrie. À l’inverse, le secteur public, les médias, le luxe et la grande consommation seraient considérés comme les moins discriminats.

Il n’est pas acceptable en 2017 de se diriger vers une profession plus qu’une autre en fonction de son orientation sexuelle et non de ses aspirations.

C’est pourquoi, pour l’Unsa Éducation, il apparaît déterminant d’agir dès le plus jeune âge en sensibilisant les élèves (écolier.ères, collégien-ne-s et lycéen-ne-s) contre les LGBTphobies et le sexisme par le biais d’interventions et de formation*.

Au sein des entreprises, la charte d'engagement LGBT lancée en 2013, fait également partie de ces actions concrètes mises en place pour améliorer « leur politique en matière de diversité et d'inclusion ». Signée par de grandes enseignes (Monoprix, Total, Orange...) elle est un premier pas vers une égalité de droit et de traitement entre toutes et tous, quelles que soient leur orientation sexuelle et/ou identité sexuelle.


De telles initiatives doivent absolument être généralisées, que ce soit dans les entreprises ou les administrations publiques, pour que faire son coming out sur son lieu de travail devienne possible sans crainte d’être discriminé en retour.

À consulter, le guide 2017 du défenseur des droits : Agir contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre dans l’emploi

*Le MAG Jeunes LGBT intervient dans les établissements scolaires de la région d’Ile-de-France depuis 2001.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP