Accueil > PERSONNELS > Santé/Conditions de travail > Qualité de vie au travail : la négociation en voie de conclusion

Qualité de vie au travail : la négociation en voie de conclusion

Article publié le vendredi 7 novembre 2014
  • Version imprimable

La négociation sur la qualité de vie au travail des personnels de la Fonction publique se poursuit. Le projet d’accord-cadre sera soumis à la signature des organisations syndicales en janvier 2015.

Dans le cadre de la délégation de l’UNSA Fonction publique, l’UNSA Éducation participe à la négociation sur la qualité de vie au travail dans la Fonction publique dont les trois versants (État, Territoriale, Hospitalière) sont concernés. L’UNSA Fonction publique, partie prenante des discussions, a participé activement à l’élaboration de la « feuille de route » de la négociation.
Cet accord-cadre doit fixer les grands principes et les axes d’actions relatifs à l’amélioration de la qualité de vie au travail. Il devra être décliné par chaque employeur public, au vu des spécificités de l’organisation du travail des agents de son domaine d’activité.

L’architecture de cet accord repose sur deux axes de travail :

  • l’organisation du travail au service d’une culture collective de travail ;
  • la recherche d’une meilleure articulation entre vie personnelle et vie professionnelle.

Pour l’UNSA, le droit d’expression des agents, leur participation et leur l’implication doit être une priorité. Pour redonner du sens au travail, l’UNSA estime qu’il faut veiller à associer les agents à tous les niveaux.

Concernant la recherche d’une meilleure articulation entre vie personnelle et vie professionnelle, il prévoit de s’appuyer, d’une part, sur les chartes de gestion du temps et les TIC (techniques d’information et de communication) et, d’autre part, sur les modalités particulières d’organisation du télétravail.

Pour l’UNSA il est urgent d’ouvrir plus clairement le droit au télétravail dans la Fonction publique comme le prévoit la loi. C’est un enjeu important pour les personnels — qui doit être encadré pour éviter toute dérive dont ils seraient les premières victimes.

L'UNSA Fonction publique se déterminera fin décembre sur le protocole d'accord en fonction du contenu de sa version finale, avec, comme toujours, le même souci: permettre la réalisation d'avancées concrètes pour les personnels.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP