Accueil > ÉDUCATION > Priorité à la formation des citoyens

Priorité à la formation des citoyens

Article publié le jeudi 6 avril 2017
  • Version imprimable




A la question des trois missions prioritaires de l’Education, plus de 70% des répondants mettent en avant le fait de former de futurs citoyens. Cette réponse précède de peu (69,8%) le fait d’accueillir et de former chaque élève quelles que soient son origine sociale, culturelle, géographique ou son handicap. Viennent ensuite, mais largement distancés, le fait de préparer à la vie professionnelle (49,8%), celui de donner à chaque jeune un bagage commun à l’issue de la scolarité obligatoire et, à équivalent (46,3%), celui de transmettre des connaissances.


Ces résultats sont riches d’enseignement.


Ils indiquent clairement que l’Education ne se limite pas à l’enseignement ou à la transmission de savoirs. Elle est avant tout une formation. Et une formation porteuse de valeurs.


La citoyenneté d’abord. Donc cette capacité à vivre et à agir ensemble pour le bien collectif. Un « commun » qui dépasse les différences sociales, culturelles, géographiques, de santé… mais sans les nier ou le renier. En effet, le fait d’apprendre l’obéissance et de se conformer au « roman national » ne recueille que 3,3% des réponses. Il ne s’agit donc ni d’une « normalisation », ni d’une assimilation, mais bien d’un creuset dans lequel se fabrique la communauté des citoyens, s’enrichissant de leurs diversités. Il est alors (sous)-entendu que l’Education doit permettre la réussite de chacune et chacun, la sélection des meilleurs et des plus méritants, avec 3,2%, est largement rejetée.


Dans cette approche, le bagage commun de la scolarité obligatoire et la transmission de connaissances sont importants et nécessaires, mais davantage comme des moyens que comme des fins en soi.


Enfin, la préparation à la vie professionnelle demeure une partie de la mission de l’Education, mais là encore pas la plus essentielle. Si le travail est important, il n’est pas la totalité de la vie humaine, d’autant que son évolution nécessite la capacité d’acquérir et de développer des compétences tout au long de sa vie et pas uniquement dans le temps d’une Education « première » (pour ne pas dire « primaire »).


Placer ainsi la diversité d’individus formant un collectif avant la préparation revient à rappeler les missions fondamentales de l’Education de former l’Homme, le citoyen, le travailleur dans cet ordre de priorité. Une vision positive qui rompt avec l’image d’un individualisme forcené, uniquement consommateur et en compétition avec les autres.



Rassurant !


 




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP