Accueil > PERSONNELS > Social > Prestations sociales interministérielles : nouvelles mesures en (...)

Prestations sociales interministérielles : nouvelles mesures en perspectives

Article publié le mercredi 9 avril 2014
  • Version imprimable

La réunion de synthèse de la concertation à la DGAFP sur l'évolution de l'action sociale dans la fonction publique de l'État s'est tenue le 8 avril 2014. De nouvelles mesures sur le développement de prestations d'action sociale interministérielle ont été annoncées.

17 nouvelles mesures devraient être définitivement présentées au CIAS du 13 mai 2014 et notamment le développment de prestations d'action sociale interministérielle adaptées aux besoins nouveaux et aux attentes des agents :

  • Favoriser le bénéfice de l'aide à l'intallation des personnels de l'État (AIP) pour les primo-arrivants : extension du dépôt des demandes d'AIP à 6 mois. Mise en oeuvre 1er septembre 2014.
  • Etendre le bénéfice de l'aide au maintien à domicile (AMD) à des nouveaux retraités de l'État : élargisement du barème de ressources à la sixième tranche du barème de ressources de la CNAV. Mise en oeuvre au 1er juillet 2014.
  • Instauration d'un barème de ressources spécifiques aux ultra-marins en termes de rémunérations dans les règles d'octroi des prestations sociales. Mise en oeuvre 1er janvier 2015.
  • Etendre le bénéfice de la prestation CESU - garde d'enfants au profit des familles monoparentales, instauration d'une tranche à 220€ bonifiée de 20%. Mise en oeuvre au 1er janvier 2015.

L'UNSA Fonction publique a rappelé la nécessité d'une stabilisation budgétaire de l'Action sociale interministérielle, et souhaite une augmentation du budget 2015.

L'UNSA Fonction publique accueille favorablement toutes mesures qui peuvent améliorer la situation des agents si les prestations sont attribuées sur des critères justes, connus et équitables.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP