Accueil > ÉDITOS > « Prendre soin » et construire une dynamique positive

« Prendre soin » et construire une dynamique positive

Article publié le samedi 11 avril 2020
  • Version imprimable

Bientôt un mois que toutes les écoles, collèges, lycées et universités sont fermées et que nous sommes confiné·es. Confronté·es à une situation inédite, nous avons vu nos capacités collectives à relever d'énormes défis. Les personnels de l’Éducation ont fait preuve d’une forte mobilisation pour assurer la continuité du service public d’éducation, pour assurer l’accueil des enfants des personnels soignants, pour assurer un lien éducatif avec les élèves et leurs familles.

Aujourd’hui la fatigue est très présente pour celles et ceux qui jonglent entre leur vie personnelle (garde d’enfants, soutien des proches, gestion de la maladie et parfois de décès) et le travail à distance ou en présentiel dans des conditions dégradées et anxiogènes. Elles et ils continuent à trouver des solutions, faire preuve d’inventivité pour assurer au mieux leurs missions et prendre leur part dans ce contexte difficile. La priorité est de ne pas mettre de pressions supplémentaires (déclarations médiatiques, injonctions, enquêtes, surveillance) mais de reconnaître leur mobilisation. Elles et ils ont besoin de pouvoir trouver des espaces de récupération et de pouvoir prendre des vacances même confiné·es.

Nous voyons que la crise va être longue. Il nous faudra penser progressivement le temps d’après. Nous ne connaissons pas encore toutes les conséquences et dans quel état nous sortirons de cette crise. Ce qui est certain c’est que nous ne pourrons pas faire comme si rien ne s’était passé et devrons en tirer des leçons. Il n’y aura pas de solution magique. Il faudra être humble. La priorité est et sera de « prendre soin ». « Prendre soin » de soi et des autres, du monde et chercher des solutions de consensus.
Pour nous, militantes et militants de l'UNSA Éducation, c'est continuer d'être à l'écoute de nos collègues pour les conseiller dans ces moments exceptionnels. C'est aussi accompagner et défendre les personnels de l'éducation face aux dysfonctionnements qu'elles et ils peuvent rencontrer dans l'exercice de leurs fonctions. Ce sera, après la crise, redéfinir ce que signifie prendre soin des personnels de l'Éducation au quotidien, dans le cadre d'une politique de gestion des ressources humaines profondément repensée. Ce sera aussi agir pour la réduction des inégalités sociales et scolaires.

Ensemble nous sommes capables de faire de ce moment dramatique l’occasion d’un regain d’espoir et d’optimisme pour demain.
L’UNSA Éducation prendra sa part à sa place pour construire cette dynamique positive.

Ivry sur Seine, le 9 avril 2020

 

 

 

Frédéric Marchand




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP