Accueil > ÉDITOS > Prendre sa part

Prendre sa part

Article publié le lundi 19 septembre 2016
  • Version imprimable

On peut se désoler en constatant qu’un enfant sur dix vit dans une situation de pauvreté. On peut penser que les combats pour la redistribution et la justice sociale, lorsqu’ils seront gagnés, règleront cette plaie ouverte du pacte républicain. On peut espérer que la démocratisation de l’Éducation finira par donner sa chance à tous. Mais on peut aussi considérer qu’il faut passer de la pseudo égalité des chances à l’égalité des droits, sur ce que la Nation doit à chaque jeune. À l’UNSA Éducation, nous pensons en effet que l’École, non seulement peut mais doit agir. La façon dont un système éducatif fait, ou non, réussir les plus fragiles est le révélateur de la société que nous voulons : celle du tri et de la compétition ou celle de la solidarité et de la coopération. Rendre visible les discriminations, puis les faire reculer, voilà notre ambition. Nous inviterons le sujet de la pauvreté dans le débat éducatif de la présidentielle. Il sera un révélateur des programmes des candidats mais il mettra aussi en relief l’urgence de poursuivre la Refondation du parcours commun. Le statu quo est, en somme, un conservatisme et un égoïsme de classe. Combattre les exclusions et militer pour l’égale dignité exigent qu’une prise de conscience ait lieu puis que chaque acteur s’engage à prendre sa part.

Laurent Escure
Secrétaire général de l’UNSA Éducation




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP