Accueil > ÉDUCATION > Pourquoi déstabiliser le Réseau Canopé ?

Pourquoi déstabiliser le Réseau Canopé ?

Article publié le jeudi 19 décembre 2019
  • Version imprimable

Le réseau Canopé est un opérateur du Ministère de l’Education Nationale. Il vit une profonde refondation depuis dix ans, passant de CRDP/CDDP à Réseau Canopé et ses ateliers de proximité, unanimement reconnus comme partenaires de qualité par la communauté éducative. Aujourd’hui, sans concertation, sans clarté, sans lisibilité des enjeux,  au mépris des efforts consentis par tous les personnels pour accompagner cette transformation réussie, la tutelle ministérielle impose à nouveau un changement.

Ces mêmes personnels  ont déjà été capables, il y a finalement peu de temps, de s’adapter à une très grande transformation (car ils y ont été associés), de la structure, de son organisation, des missions de travail. Ils sont aujourd’hui dans l’effroi d’annonces anxiogènes, précipitées et peu argumentées. La gestion de ce dossier est inacceptable et les personnels ne sont pas respectés. Ils se mobilisent et nous les soutenons.
Le réseau Canopé assure une mission de service public et doit demeurer un acteur incontournable de la formation continue. Il  fournit des ressources et une forme d’accompagnement aux acteurs éducatifs d’une grande singularité et d’une grande qualité. L’UNSA Éducation reconnait la valeur ajoutée apportée par le réseau Canopé dans le développement professionnel des acteurs de l’éducation, enseignants, formateurs, personnels d’éducation, personnels de l’encadrement. Il est indispensable de préserver cette valeur ajoutée dans sa spécificité en harmonie avec l’ensemble des prestataires de formation continue de l’institution. Et si des fragilités budgétaires subsistent, il doit être possible  de les résorber à moyen terme, avec l’appui de la tutelle ministérielle. Et certainement pas en prévoyant des suppressions de postes telles qu’inscrites au PLF 2020.
L’UNSA Éducation apporte tout son soutien aux personnels, en accompagnant individuellement celles et ceux qui en ont besoin. L’UNSA Éducation agit depuis des mois auprès des décideurs, pour autant la situation reste préoccupante, et il s’agit maintenant d’obtenir de la part du ministère,  des réponses rapides aux légitimes inquiétudes des personnels.
Nous serons reçus à notre demande par le directeur de Canopé début janvier et sollicitons également une audience auprès du ministère. Nous attendons de réelles clarifications et un respect des personnels de Canopé et de leurs missions.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP