Accueil > ÉDUCATION > Pour nous sensibiliser à l’autisme...

Pour nous sensibiliser à l’autisme...

Article publié le mercredi 2 avril 2014
  • Version imprimable

Je me souviens : je suis debout, tout seul, à l'ombre des arbres qui entourent la cour d'école, regardant les autres enfants qui courent, qui crient, et qui jouent. J'ai dix ans et je sais que je suis différent d'eux, d'une manière que je ne peux exprimer ni comprendre. Les enfants sont bruyants et bougent rapidement, se heurtent et se poussent. Je suis constamment effrayé d'être touché par l'une des balles qui sont fréquemment lancées dans les airs, et c'est l'une des raisons pour laquelle je préfère rester debout dans un coin de la cour, assez loin de mes camarades de classe. Je n'y manque jamais, je le fais à chaque récréation au point que c'est vite devenu une plaisanterie récurrente et qu'il est de notoriété publique que Daniel parle aux arbres et qu'il est bizarre.” Daniel Tammet - Je suis né un jour bleu

Quoi de plus banal que ce témoignage ? Qui ne s’est jamais trouvé dans ce genre de situation ?

En cette journée mondiale de sensibilisation à l’autisme il est réconfortant de se souvenir que nous sommes avant tout très ressemblants au fond les uns avec les autres, et aussi, que les personnes autistes sont chacune singulière et différente.

Pour avoir travaillé quelques années en hôpital de jour avant de devenir professeur des écoles, combien de fois ai-je dû expliquer à des collègues inquiets se déclarants incompétents et incapables parce que pas formés (à l’autisme, mais aussi aux dys et autres handicaps), que l’on pouvait recevoir des dizaines d’heures de formation sur l’autisme et ne pas savoir comment s’y prendre avec cet enfant autiste là, celui que l’on a dans sa classe ! En effet si avoir quelques informations s’avère utile évidemment, nous sommes avant tout un professionnel enseignant, animateur, éducateur… confronté à un individu singulier avec ses points forts et ses failles et nous sommes, dans la très grande majorité des cas, tout à fait à même de travailler avec cet enfant autiste. De plus, ce que nous allons mettre en oeuvre pour nous adapter à lui, sera très probablement bénéfique à d’autres enfants qui nous sont confiés et augmentera notre compétence professionnelle à long terme.

Alors profitons de cette journée pour faire connaissance avec des personnes autistes, notamment à travers les quelques ouvrages que je vous recommande en fin de billet…

Ah, oui, encore une chose, ce serait bien de cesser de qualifier “d’autistes” les personnes qui se refusent à écouter les autres, cela quand on y pense est très insultant envers les personnes autistes !

Je suis né un jour bleu de Daniel Tammet : récit autobiographique d'un autiste savant qui nous fait partager ce qu'il a dans la tête

Le bizarre incident du chien pendant la nuit de Mark Haddon : roman accessible dès 12 ans et aussi intéressant pour les adultes où un jeune autiste mène une enquête pour élucider la mort du chien de son voisin, enquête qui le mènera à découvrir des éléments de sa propre histoire

La voiture de Petit Soleil de Blaga, Célia : Petit Soleil, enfant autiste a perdu sa voiture rouge préférée. Malo et ses copains vont l'aider à la retrouver. Un album pour aborder l'autisme avec les enfants.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP