Accueil > SOCIÉTÉ > Non à l’extrême droite ! > Pas de groupe européen pour le FN

Pas de groupe européen pour le FN

Article publié le mardi 24 juin 2014
  • Version imprimable

La nouvelle fait du bien. Le FN n’a pas réussi à constituer un groupe au parlement européen. Cela signifie moins de poids, moins d’influence, moins de finances…


Certes, elle ne minimise en rien la forte progression du FN en France et tout particulièrement lors des élections européennes. Elle ne masque pas non plus les évolutions inquiétantes des partis d’extrême droite dans une grande partie des pays européens. Mais elle révèle deux éléments qu’il convient de ne pas négliger.

Tout d’abord, le ripolinage bleu marine ne trompe pas tout le monde. Et si certains en France se laissent berner par les opérations de dédiabolisation du parti frontiste, nos voisins européens ne s’y trompent pas, voyant bien dans la fille l’héritière et la continuatrice de « l’œuvre » du père….


Ensuite, cette impossibilité à constituer un groupe parlementaire européen est le signe des profondes divisions qui traversent les partis d’extrême droite et leur concurrence pour prendre le leadership. Le culte du chef a ses limites.


Au-delà de ce désaccord, il conviendra tout de même de rester vigilant. Même sans groupe, le FN peut demeurer influent. Son pouvoir de nuisance existe. Et celui de convaincre les droites moins extrême aussi.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP