Accueil > PRESSE > Communiqués > PISA : un aiguillon pour la Refondation

PISA : un aiguillon pour la Refondation

Article publié le mardi 3 décembre 2013
  • Version imprimable

Les résultats des évaluations PISA qui paraissent aujourd’hui ne sont pas bons pour l’École française. Ils mettent en évidence -une fois de plus- les écarts importants et grandissants qui existent entre les élèves réussissant le mieux et ceux qui sont en échec scolaire.

Une fois dépassées les critiques régulières faites aux méthodes utilisées par ces évaluations, conduites par l’OCDE, les résultats 2012 montrent que notre système éducatif favorise l’élitisme, renforce les inégalités sociales et culturelles et crée de l’exclusion.

L’UNSA Éducation s’inquiète de cette dégradation. Elle considère qu’elle est un nouveau signal d’alarme de la panne de notre système éducatif qui dure depuis une vingtaine d’années. Cela rend encore davantage indispensable l’émergence d’une École plus juste, bienveillante, favorisant la réussite de chacun.

Ainsi, les mauvais résultats de ces évaluations PISA doivent servir d’aiguillon pour réussir la Refondation de notre Éducation ! Il est temps que l’on mette enfin la réussite de chaque élève au centre du système éducatif et que ce principe fasse consensus dans notre pays.


Ivry-sur-Seine, le 3 décembre 2013
Laurent Escure,
Secrétaire général de l’UNSA Éducation




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP