Accueil > SOCIÉTÉ > Non à l’extrême droite ! > Nom : ça ne change rien !

Nom : ça ne change rien !

Article publié le mercredi 22 octobre 2014
  • Version imprimable

Il est de rares moments où la colère (réelle ou feinte) conduit à la lucidité voire à la franchise. Est-ce ce qui vient d’arriver à Jean-Marie Le Pen, très remonté contre le possible changement de nom du parti d’extrême droite qu’il a créé. A la question d’une journaliste « est-ce juste une manière de repeindre la façade ? », le vieux chef affirme « c’est tromper les gens ! »

On ne peut mieux dire.

L’opération de ripolinage débutée par sa fille depuis plusieurs années sous l’étiquette « rassemblement bleu marine », n’est en rien un changement de sens ou d’idéologie. Elle est une stratégie de communication et de dédiabolisation. Un nouveau nom pour le Front national ferait aboutir cette volonté de passer pour un parti comme les autres, apte à gouverner.

Alors l’énervement du père pourrait paraître comme une gêne pour la fille ?

Il n’en est rien. Bien au contraire. Plus ils attisent publiquement et médiatiquement leur opposition sur l’étiquette, moins le regard et l’analyse  se portent sur le produit, sur le contenu proposé.

Quelle que soit l’appellation choisie demain, elle cachera l’impasse d’un projet politique dangereux, d’un projet économique exsangue et inefficace, d’un projet de société discriminatoire.

Elle aura une seconde vertu –tout au moins, c’est l’espoir de ses initiateurs-, faire croire que ce nouveau nom pour le parti d’extrême droite, le rendrait fréquentable.

C’est une tromperie ! (dixit Le Pen père)

Enfermé dans une vision étriquée et dépassée de la société, le FN de demain -quel que soit son nom- sera le FN d’hier, le même parti raciste, xénophobe, populiste, nationaliste.

Peinture fraiche….attention danger !




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP