Accueil > FONCTION PUBLIQUE > Négociation Fonction publique : l’UNSA exige des améliorations

Négociation Fonction publique :
l’UNSA exige des améliorations

Article publié le mardi 5 mai 2015
  • Version imprimable

La négociation Fonction publique « parcours professionnels, carrières, rémunérations » (PPCR) s’est poursuivie le 5 mai. Les propositions du gouvernement ne sont pas acceptables en l’état. il est indispensable que les lignes bougent, significativement. La balle est dans le camp du gouvernementque les organisations syndicales de la Fonction publique ont saisi, dans une lettre commune, le 13 mai.

Communiqué de presse
UNSA Fonction publique du 5 mai 2015

La négo­cia­tion Fonction publi­que « par­cours pro­fes­sion­nels, car­riè­res, rémuné­ra­tions » (PPCR) s’est pour­sui­vie le 5 mai. La réu­nion a porté sur l’étude les pro­po­si­tions du gou­ver­ne­ment concer­nant les caté­go­ries B et A, après l’examen fin avril des pro­jets concer­nant la caté­go­rie C. Pour l’UNSA, elles ne sont pas accep­ta­bles en l’état, notam­ment pour ce qui concerne les car­riè­res (indi­ces de recru­te­ment, fins de grilles, ...).

Le calen­drier d’appli­ca­tion pro­posé n’est pas rece­va­ble : l’UNSA reven­di­que que les pro­po­si­tions per­met­tent à tous les agents, frap­pés depuis 2010 par le gel du point d’indice et une aug­men­ta­tion pro­gram­mée des coti­sa­tions retraites, de béné­fi­cier rapi­de­ment d’effets nets posi­tifs.

L’UNSA Fonction publi­que fait le choix du syn­di­ca­lisme utile. C’est pour­quoi elle est atta­chée à la réus­site de cette négo­cia­tion dans l’inté­rêt des personnels. Encore faut-il que soient tra­cées de réel­les pers­pec­ti­ves pour les agents publics.

L’UNSA veut que la négo­cia­tion « PPCR » débou­che concrè­te­ment et rapidement pour tous les agents : pour ce faire, il est indis­pen­sa­ble que les lignes bou­gent, signi­fi­ca­ti­ve­ment. La balle est dans le camp du gouvernement.

13 mai 2015 : un courrier commun
des organisations de la Fonction publique

Dans un courrier commun en ce sens, les organisations syndicales de la Fonction publique se sont adressées au Premier ministre pour réclamer du Gouvernement de nouvelles propositions résultant d'«un nouvel arbitrage» interministériel.

Vous trouverez plus de détail dans cet article — et notamment la lettre commune des fédérations syndicales de la Fonction publique.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP