Accueil > CULTURE > La parole à... > Les enjeux de formation inter-métiers par Marie Odile Maire-Sandoz, du (...)

Les enjeux de formation inter-métiers par Marie Odile Maire-Sandoz, du centre Alain Savary-Ifé

Article publié le mardi 29 novembre 2016
  • Version imprimable

Lors d’un colloque organisé par l’Observatoire de la réussite éducative, Marie Odile Maire-Sandoz nous fait part d’une étude et mise en parcours de formation autour des enjeux de formation inter-métiers. La mise en place des PEDT (Projet Éducatif De Territoire) et la réforme des rythmes scolaires instaurent des temps d’activités non-scolaires au sein de l’école. La question de la collaboration ou de la non-collaboration entre deux institutions (Education Nationale et Collectivité territoriale) se pose ainsi qu’entre plusieurs métiers autour des mêmes enfants : enseignants, directeurs et directrices, Atsem, animateurs, coordonateurs, conseillers pédagogiques, Inspecteurs, ...

Quelles pourraient être les modalités de cette collaboration : articulation des transitions, coopération dans un projet éducatif commun, sous-traitance, juxtaposition des temps ?
Le centre Alain Savary propose aux équipes un parcours de formation hybride pour dépasser les aprioris de chacun sur le métier de l’autre et ainsi poser les bases d’un possible travail coopératif inter-métier. Il s’agit donc de réussir à mieux se comprendre pour travailler ensemble.
Le cadre théorique se réfère à l’analyse de F. Hubault (1996) qui définit le métier en partant de la tâche et de l’analyse du  travail réel.
Dans cette approche théorique (voir ci-dessous), l'activité d'une personne au travail est donc, au-delà de son action visible, ce qui la préoccupe, ce qu'elle aimerait faire mais n'arrive pas à faire, sa prise d'informations des éléments de la situation, les choix qu'elle fait ou ne fait pas dans cette situation.

Le parcours de formation propose de partir de vidéos de professionnels animateurs ou enseignants, qui seront vues et analysées en autoconfrontation, avec une grille guidante. Puis de faire se rencontrer ces mêmes professionnels de différents champs pour à partir d’un vrai sujet de difficulté, en annonçant ne pas avoir toutes les réponses mais en formant accompagnant pour progressivement soigner le collectif et la controverse afin de co-construire des réponses. Pour cela, les équipes sont amenées à prendre conscience que leur travail est lié à 5 axes inter-dependants :
- Lire le réel
- Connaître le prescrit
- Partager des références
- Oser des outils
- Accompagner, construire dans la durée.
Si la concertation permet d’ajuster des points de vue, la coopération va au delà en opérant de manière conjointe pour la réalisation d’un objectif commun. C’est prescrit dans le texte cadre des PEDT : « Le projet éducatif territorial a l’ambition de mieux articuler les différents temps de l’enfant en s’appuyant sur la mobilisation de tous les acteurs impliqués, et de donner une nouvelle cohérence à la journée de l’enfant, afin de contribuer à mettre en place les conditions de sa réussite scolaire et de son épanouissement. »
extrait de PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL, circulaire n° 2013-036 du 20 mars 2013, publiée au BO n° 12 du 21 mars 2013, MEN
Après un débat entre adultes intervenants auprès des enfants sur les difficultés propres à chacun des métiers mais aussi sur le commun et le spécifique, il deviendra possible d’envisager les articulations des différents temps et la mise en place de projets qui se continuent d’un temps à l’autre. Ce sont les objectifs de cette formation conçue par l’équipe du Centre Alain Savary et rendue disponible aux formateurs sur M@gistere.

La présentation du parcours de formation ici : mieux-se-comprendre-pour-travailler-ensemble-dans-lecole

Un document sur les formations : concevoir des formations

Une réflexion sur : le développement du travail inter-métiers




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP