Accueil > SOCIÉTÉ > Égalités > Égalité femmes-hommes > Les « ABCD de l’égalité » dérangent les extrémistes

Les « ABCD de l’égalité » dérangent les extrémistes

Article publié le lundi 27 janvier 2014
  • Version imprimable

Amener les élèves à se poser la question de l’égalité entre les filles et les garçons en partant du principe que les différences entre les hommes et les femmes sont socialement construites dès le plus jeune âge, tel est le but des ABCD de l’égalité mis en place actuellement dans 10 académies.
Ni plus ni moins.

Des mouvements extrémistes, des collectifs de parents, constitués le plus souvent à l’appel de la Manif pour tous ou de l’Observatoire de la théorie du genre (affilié au syndicat étudiant de droite UNI), jouent actuellement sur une ambigüité qui n’a pas lieu d’être entre la notion d’éducation à l’égalité et une possible « théorie du genre » pouvant remettre en cause la complémentarité entre les sexes.
Ils ont, en fait, trouvé un biais nouveau pour raviver la polémique entamée en 2011 lors de l’introduction d’un chapitre « devenir homme ou femme » dans les programmes de biologie de 1ère.

Nous avions été alertés, il y a quelques mois, de « tracts » distribués par ces collectifs devant quelques établissements scolaires. Cela ne semblait pas se généraliser pour autant ni perturber outre mesure le déroulé de ces ABCD.
Mais il semble que, la mauvaise foi mise au service d’une idéologie extrémiste n’ait pas de limite et l’on assiste désormais à des mots d’ordre de « journées de retrait » pour les élèves !

Pour certains, tous les prétextes sont bons pour attaquer une école de la république respectueuse des individus dans leur diversité.

L’UNSA Éducation, continuera à dénoncer sans relâche, informer, éduquer et faire de l’égalité fille-garçon une évidence, enrichissante pour toutes et tous.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP