Accueil > ÉDUCATION > Le récit : valorisation des travaux de recherche d’une militante

Le récit : valorisation des travaux de recherche d’une militante

Article publié le jeudi 5 mai 2016
  • Version imprimable

Il est bien connu que les résultats de la recherche impactent (plus ou moins rapidement) les contenus des formations initiales et continues dans l’éducation comme dans les autres domaines.

Mais c’est parce qu’ils permettent –aussi - d’interroger, de faire évoluer nos pratiques professionnelles et militantes, que l’UNSA Éducation a décidé de valoriser les travaux de recherche des militants de ses 22 syndicats.


Le lancement se fera le 10 mai, avec la présentation par Laurence DRUON de son mémoire de Master dirigé par Yves Citton : « Le récit, acteur de transformation sociale »
Avec des méthodes d’éducation populaire participatives pour que chacun puisse s’approprier le contenu et le relier à sa pratique professionnelle ou militante, Laurence DRUON développe l’idée de « raconter des histoires pour changer le monde ».


Des récits répondant à certaines caractéristiques peuvent en effet être utilisées comme supports d’animations très diverses, qui sont détaillées sous forme de 21 fiches pratiques, pour la plupart déjà expérimentées.
Ces travaux montrent combien le récit est un medium précieux en animation avec des groupes d’adultes.  Il fait appel à une forme de rationalité spécifique : capacité à rendre intelligible l’inexplicable et l’ambigu, à rendre compte en une économie de mots de la complexité du monde, à mettre de l’ordre par le biais de l’intrigue. Il est un outil au service de la transformation sociale par ses vertus démocratiques et son pouvoir de mobilisation, par son effet de révélation de réalités en germe ou encore par son pouvoir de reconfiguration du réel.

Vous pouvez le retrouver ici




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP