Accueil > SOCIÉTÉ > Égalités > Égalité femmes-hommes > Le FN donne une nouvelle preuve de sa vision passéiste de la (...)

Le FN donne une nouvelle preuve de sa vision passéiste de la femme

Article publié le dimanche 15 mars 2015
  • Version imprimable

On le savait déjà, pour le FN l’égalité femmes hommes n’est pas à l’ordre du jour. Mères, femmes au foyer, tel est le rôle essentiel qui est réservé aux femmes. Une nouvelle preuve en a été donnée il y a quelques jours, lors d’un vote au Parlement européen d’un texte non contraignant portant sur les progrès accomplis en matière d'égalité hommes femmes au sein de l'Union, vote qui a lieu chaque année.

Le rapport 2015, préparé par un eurodéputé socialiste belge, comprenait un paragraphe qui insistait sur le fait que « les femmes doivent avoir le contrôle de leur santé et de leurs droits sexuels et reproductifs, notamment grâce à un accès aisé à la contraception et à l'avortement".
Les députés français du Front national ont voté contre ce texte. Mais comme ce n’était pas suffisant, l’un d’entre eux dans des propos extrémistes et suffisamment frappants pour anesthésier la réflexion d’un certain nombre alla jusqu’à comparer l’avortement à « une arme de destruction massive contre la démographie européenne » ajoutant que "Ce rapport est un éloge de la culture de mort par le soutien explicite qu'il apporte à l'avortement et, s’adressant à l’auteur du texte : "les femmes n'ont pas besoin de vous pour assurer leur avenir, car elles le portent dans leur ventre".

Faut-il rappeler que Jean-Marie Le Pen avait apporté son soutien au projet de loi contre l’avortement qui a failli voir le jour il y a quelque temps en Espagne….
Les élus FN ont également rejeté d'autres paragraphes du texte, notamment l'article 5 qui "souligne qu'une participation égale des femmes et des hommes au marché du travail permettrait d'augmenter de manière substantielle le potentiel économique de l'Union européenne tout en garantissant son caractère équitable et inclusif". Même sort pour l'article 21 qui "invite la Commission et les États membres à étudier la possibilité d'inclure des clauses de parité hommes-femmes dans les appels d'offres pour des marchés publics".
Mediapart avait analysé, en 2012, le programme du FN. Concernant la vision de la femme qui en ressortait, il soulignait une «politique familiale nataliste» traditionnelle, tournée vers le passé.

Depuis 2012, rien n’a changé. Enfin, si, le Front national gagne du terrain dans les sondages et des élus à chaque élection. Face à de tels propos et de tels actes, notre devoir d’alerte, de pédagogie, de relai de l’information, de défense des valeurs démocratiques qui sont les nôtres est plus que jamais nécessaire. À l’UNSA Éducation, nous ne l’oublions pas.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP