Accueil > CULTURE > À découvrir > "L’obéissance, c’est la mort !" : récits d’aventurières

"L’obéissance, c’est la mort !" : récits d’aventurières

Article publié le lundi 30 septembre 2013
  • Version imprimable

Alors que le mot "aventurier" évoque le départ, le voyage, la passion des lointains, "l'aventurière", elle, évoque l'ambition, l'intrigue et l'amour vénal. A l'homme, la conquête du monde, à la femme, la conquête de l'homme! Pourtant les "grandes" aventurières, décrites dans ce bel ouvrage, ont un point commun : rester digne et débout! Elles ont toutes ressenti une immense crainte : celle de ne pas se réaliser et de laisser des pères ou des maris choisir leur vie.

Avant tout, ces femmes ont refusé la vie conventionnelle que la société voulait leur imposer, et leur seule voie fut souvent la fuite, à l'exemple de Catalina de Erauso, qui, au XVIIè siècle, s'enfuit du couvent où sa famille l'a placée pour se battre au  Pérou et au Chili.

Alexandra Lapierre et Christel Mouchard retracent ces parcours singuliers enrichis d'une inestimable iconographie. De May French Seldon, la première femme à escalader le Kilimandjaro, à Fanny Stevenson qui refusa d'être seulement la "femme de", sans oublier Isabelle Eberhardt et Karen Blixen :  toutes furent éprises d'une liberté totale, absolue et sans compromis.

Alexandra Lapierre, Christel Mouchard, Elles ont conquis le monde : les grandes aventurières 1850-1950, Arthaud, 2007, 25 €




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP