Accueil > CULTURE > Coups de coeur > "L’enfer, c’est les rats"

"L’enfer, c’est les rats"

Article publié le jeudi 27 mars 2014
  • Version imprimable

Qu'est-ce que la folie? nous demande Catherine Gendron, dans son roman Un rat dans la machine à laver. Un fil ténu qui nous maintient parmi les gens "normaux"...

Paul Nadal, est un homme "normal" de trente ans, secret, qui compte tout. Son destin va basculer avec Aline, Nous assistons à sa chute inéluctable et aussi à sa possible renaissance avec Agnès, Alba et Ariane, les femmes qui sont les chapitres de sa vie et du roman. Sa vie avait basculé avec la première femme et le dernier chapitre, sa mère, Sarah qui l'a abandonné quand il était nourrisson, en le laissant seul dans un appartement.

Paul Nadal n'est pas né fou, ce sont les rats, les autres qui le condamnent à sa folie. Une folie tapie dans l'ombre, une folie toujours latente...

Catherine Gendron réussit à nous entraîner dans le sillage de son personnage et à nous interroger sur notre normalité, sur notre regard sur l'autre: celui qui sort des normes, et qu'on préfère cacher à "l'asile", pour nous rassurer.

Un roman douloureux mais aussi drôle et terriblement humain...sur cette folie ordinaire et quotidienne.

Catherine Gendron, Un rat dans la machine à laver, Edilivre, 2013, 21€

Lire un extrait ici.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP