Accueil > SOCIÉTÉ > Non à l’extrême droite ! > L’avenir du populisme passe-t-il par les femmes ?

L’avenir du populisme passe-t-il par les femmes ?

Article publié le mercredi 27 novembre 2013
  • Version imprimable

Nous vivons dans un monde de communication, d’images. Les partis d’extrême droite l’ont bien compris. Surtout ils savent l’utiliser. Leur gain en respectabilité passe par la banalisation de leurs thèses, mais aussi par le renouvellement de leurs cadres.

Or quoi de plus moderne -alors que partout se développe l’idée de l’égalité des sexes- que d’être dirigé par une femme, de préférence jeune et si possible pas trop désagréable à regarder ?

Telle est la démarche de ripolinage en œuvre à la tête de nombreux partis d’extrême droite en Europe. Car la France n’est pas seule dans ce cas. Les partis nationalistes de Hongrie, Suisse, Belgique, Norvège, Danemark vivent cette même évolution.

Le film « Le populisme au féminin », documentaire réalisé par Hanna LADOUL, Matthieu CABANES et Marco LA VIA (Coproduction LCP-Assemblée nationale / Outside the box production) montre de manière édifiante cette manœuvre d’utilisation et de détournement de l’image de la femme.

Comme dans ces publicités où la femme n’est qu’un faire-valoir pour faire vendre, il s’agit ici d’une stratégie. Elle vise à faire oublier que les thèses défendues sont toujours les mêmes, y compris celles, rétrogrades, que ces partis portent sur la condition féminine.


Retrouver le film « Le populisme au féminin » en intégral à l’adresse suivante :
http://www.dailymotion.com/video/xv13wk_docs-ad-hoc-le-populisme-au-feminin_news

et son trailer ici : http://www.youtube.com/watch?v=Cu_PWPJ_nQY




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP