Accueil > INTERPRO > Actif dans le privé > L’UNSA avec les salariés d’Arc international (Arques)

L’UNSA avec les salariés d’Arc international (Arques)

Article publié le dimanche 18 janvier 2015
  • Version imprimable

Arc international (l'entreprise verrière d'Arques) fait l'objet d'un plan social express dont l'UNSA conteste les modalités. Si on ajoute que, dans cette entreprise, nombreux ont été les salariés exposés à l'amiante, on comprend davantage encore leur détermination et le soutien que leur apporte toute notre organisation interprofessionnelle.

Dans la tradition ouvrière, depuis Jaurès, la verrerie signifie quelque chose de profond. L'industrie a évolué, mais certaines méthodes patronales peu, à l'évidence.

Arc-international (l'entreprise verrière d'Arques) fait l'objet d'un plan social express dont l'UNSA conteste les modalités. Si on ajoute que, dans cette entreprise, nombreux ont été les salariés exposés à l'amiante, on comprend davantage encore leur détermination. À ce rassemblement gare St-Lazare, lancé par le syndicat UNSA auquel se sont associés les syndicats CFTC et Sud.

Guillaume Trichard, secrétaire général de l'UNSA Industrie, et Luc Bérille, secrétaire général de l'UNSA, ont longuement exposés les raisons du soutien de l'UNSA à cette action de défense de travailleurs face à un plan impliquant 556 licenciements immédiats mais toujours incertain quant à son financement et à sa réalité économique.

L'union régionale d'Ile-de-France et l'union départementale de Paris avaient tenu, à côté de plusieurs fédérations (dont l'UNSA Éducation), à manifester par leur présence leur solidarité. Parce que l'interpro, à l'UNSA, c'est ça aussi !

Guillaume Trichard, secrétaire général de l'UNSA Industrie, et Luc Bérille, secrétaire général de l'UNSA, ont exprimé les raisons de notre soutien aux salariés d'Arc international.

Entre le rassemblement et une rencontre avec la direction, les salariés d'Arc International ont distribué des verres, symbole de leur métier, à la population avec un document intersyndical (UNSA, CFTC, SUD) expliquant leur situation tout autant que leur désarroi.

(Voir aussi l'article de la Voix du Nord).




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP