Accueil > EUROPE et MONDE > Mémo international > L’Enseignement supérieur européen : rester attractif dans la course mondiale (...)

L’Enseignement supérieur européen : rester attractif dans la course mondiale !

Article publié le jeudi 31 octobre 2013
  • Version imprimable

La mondialisation et la technologie ont déjà radicalement modifié le paysage de l’Enseignement supérieur européen mais la demande va quadrupler d’ici à 2030 (400 millions estimés). Cette soif de connaissances et de mobilité sociale vont placer l'Enseignement supérieur à la portée de ces citoyens, issus des économies émergentes, les plus grands pourvoyeurs d'étudiants étant la Chine, le Brésil et l'Inde.

Actuellement, l'Europe attire -de façon stable- plus de 45 % des étudiants internationaux mais ses concurrents augmentent rapidement ainsi que leurs investissements dans l'Enseignement supérieur.
Dans l’optique de renforcer leurs positions dans le monde, les États membres et les représentants de l’Enseignement supérieur européen doivent évaluer sérieusement la situation et réfléchir à ce qu’ils doivent proposer afin d’anticiper ces changements.

« Rester attractif » est le mot clé de la communication de la Commission européenne !
En publiant sa Communication : « L’Enseignement supérieur dans le monde » ici et en soulignant les conclusions du Conseil qui seront à adopter par les ministres de l’Éducation en novembre prochain, l’objectif de la Commission européenne est clair. Il s’agit d’aider les États membres et les établissements d’Enseignement supérieur européens à mettre en place des partenariats stratégiques qui visent à relever plus efficacement les défis mondiaux.

Le point essentiel est de faire en sorte que les établissements d’Enseignement supérieur en Europe restent attractifs face à la concurrence croissante des autres régions du globe. Cette Communication se fonde sur des initiatives récentes comme « Moderniser les systèmes d’enseignement supérieur en Europe » et « Repenser l’éducation » et répondent aux conclusions du conseil du 11 mai 2010 sur l’internationalisation de l’enseignement supérieur.

Innovation in Higher Education - 18th November 2013
Bibliotheque Solvay, Leopold Park, Brussels {ici}Twitter: #HEInnovate

Concrètement, la communication définit 5 priorités stratégiques à destination des États membres et des établissements d’enseignement supérieur :
1. Promouvoir la mobilité internationale des étudiants et du personnel par la transparence et la reconnaissance des acquis de l’éducation et de la formation à l’étranger.
2. Promouvoir l’internationalisation, au sein du pays, en mettant l’accent sur l’aspect crucial des langues et de l’apprentissage du numérique.
3. Renforcer la coopération stratégique et les partenariats grâce à une association (équilibrée) entre entreprises et établissements d’enseignement supérieur afin de renforcer leurs capacités.
4. Europe 2020 et Erasmus Plus, sont à percevoir comme des outils de soutien politiques forts et des incitatifs financiers pour les stratégies d’internationalisation.
5. Améliorer l’équivalence des qualifications en promouvant l’assurance qualité.

Documents joints




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP