Accueil > PERSONNELS > Baromètre UNSA des métiers de l’Éducation > Jeunesse et Sports : l’expression d’un malaise

Jeunesse et Sports : l’expression d’un malaise

Article publié le jeudi 23 juin 2016
  • Version imprimable

L’UNSA Éducation et ses syndicats agissent pour redonner du sens et des moyens aux politiques de Jeunesse et Sports. Les réponses des personnels de ce secteur à notre baromètre confirment notre action en faveur d’un nécessaire ancrage fort dans la sphère éducative.
Comme l’ensemble des répondants à notre questionnaire, les personnels de Jeunesse et Sports aiment leur métier et sont heureux de l’exercer. Ils sont partagés en deux sur la question de la reconnaissance et du respect.
Mais au-delà de ces points communs avec les autres secteurs ministériels, c’est bien sur la question du sens des missions que l’on note une différence importante. Ainsi, ils sont 75,7% à dire que leurs missions ont du sens contre 80,7% pour l’ensemble.
On observe également un désaccord plus important avec les choix politiques faits dans ce secteur. Ils sont 22,1% à se dire en accord, là où pour l’ensemble des personnels on est à 26% et même 29% si on exclut les enseignants.
Ces réponses se confirment dans les réponses aux questions ouvertes.
D’une part, ces personnels ont beaucoup plus répondu à ces questions. Ils sont ainsi 30,52% à exprimer un point positif et 46,05% un point négatif.
D’autre part, ils ont profité de cette possibilité pour partager leur désarroi face à une réforme territoriale qu’ils ont subie et dont les conséquences sur leur travail et leurs missions se font largement sentir. Ils s’expriment également sur la charge de travail qui s’accroît en lien avec les diminutions des effectifs, la perte du sens des missions. Il ressort également de ces expressions une problématique spécifique au niveau des relations hiérarchiques. Celle-ci est confirmée dans le choix de 3 priorités : « relations hiérarchiques » est citée par 34,9% des personnels Jeunesse et Sports contre 23,3% pour l’ensemble.

Dans les aspects positifs, il ressort d’abord une grande reconnaissance de la part des publics ciblés, des partenaires associatifs et institutionnels. Il se dégage aussi une satisfaction autour des projets mis en œuvre.

Pour l’UNSA Éducation, il est urgent d’affirmer les spécificités éducatives de ce secteur et de rattacher les personnels pédagogiques à un pôle éducatif qui renforcerait le sens de leurs missions.

Tous les résultats du Baromètre UNSA 2016 ici.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP