Accueil > CULTURE > Coups de coeur > Jean Zay, le ministre assassiné (1904-1944)

Jean Zay, le ministre assassiné (1904-1944)

Article publié le lundi 11 mai 2015
  • Version imprimable

Avec ce Jean Zay, le ministre assassiné (1904-1944), Antoine Prost et Pascal Ory donnent chair et vie au parcours et à l’œuvre politique et éducative de Jean Zay, en faisant éclater l’icône réductrice du ministre de Léon Blum condamné de manière inique par Vichy puis assassiné par la Milice.

Ce livre — qui en dit long sur la volonté réformatrice de Jean Zay et les obstacles qu’il affronta (certains conservatismes sont toujours à l’œuvre) — est une œuvre indispensable, y compris par sa richesse iconographique, à qui veut mieux connaître celui qui fut un grand acteur d’une République émancipatrice.

Voir la note de lecture complète
sur le site du Centre Henri-Aigueperse/UNSA Éducation.

Documents joints




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP