Accueil > SOCIÉTÉ > Égalités > Égalité femmes-hommes > IVG : agir pour conforter ce droit !

IVG : agir pour conforter ce droit !

Article publié le mercredi 18 janvier 2017
  • Version imprimable

Mardi 17 janvier 2017, à l’occasion des 42 ans de la loi Veil, le Haut Conseil à l’Égalité a publié un bilan des actions du gouvernement concernant l’Interruption Volontaire de Grossesse.

Ce rappor dresse un bilan positif des actions du gouvernement pour garantir le droit et l’accès à l’IVG.

Néanmoins, pour le HCE les pouvoirs publics doivent encore agir pour conforter ce droit:

"- A court terme, en examinant dans les meilleurs délais la proposition de loi relative à l’extension du délit d’entrave aux informations publiées sur l’IVG internet ;

- A moyen terme, en levant les derniers obstacles au plein accès à l’avortement (suppression de la double clause de conscience, autorisation des IVG par aspiration dans les Centres de planification familiale et d’éducation familiale (CPEF) et dans les maisons pluri-professionnelles de santé, suppression de la forfaitisation de l’IVG, renforcement de la formation initiale et continue des professionnel.le.s de santé) ;

- Dans la durée, en réalisant des testings annuels pour garantir, partout sur le territoire, les meilleures conditions d’accès à l’IVG (libre choix de la méthode, accès entre 10 et 12 semaines comme le prévoit la loi, confidentialité, gratuité, choix effectif pour les femmes sans papiers).

Alors que les gouvernements espagnol, portugais et polonais ont récemment tenté de restreindre ce droit et que certains débats politiques français peuvent laisser craindre des reculs, le HCE appelle à maintenir un portage politique fort, seule garantie de l’accès réel à l’avortement pour toutes les femmes qui le souhaitent, où qu’elles habitent."

Retrouver le rapport




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP