Accueil > PRESSE > Communiqués > Grâce au protocole catégoriel, du concret dès 2013 !

Grâce au protocole catégoriel, du concret dès 2013 !

Article publié le mercredi 26 juin 2013
  • Version imprimable

Avec le protocole catégoriel de l’Éducation nationale cosigné par le Ministre le 30 mai dernier, l’UNSA Éducation avait obtenu :
• un engagement en faveur des agents recevant les plus faibles rémunérations,
• la création d’une indemnité pour les enseignants du premier degré,
• l’amélioration des ratios de hors-classe des PE et des CPE.

L’UNSA Éducation se félicite aujourd’hui des premières déclinaisons concrètes annoncées ce jour par le Ministre :

• La mise en place d’une enveloppe de 8 millions d’euros pour améliorer les régimes indemnitaires et, prioritairement, ceux des catégories C et B. Cette somme s’ajoute aux mesures « Fonction publique » pour les personnels de catégorie C déjà actées (décontingentement de l’accès au 8e échelon) ou prévues (revalorisation des grilles du « C »). La priorité aux plus faibles rémunérations est donc réelle.
L’indemnité pour les enseignants du premier degré créée par le protocole, s’élèvera dès l’année scolaire 2013-2014 à 400 euros. Elle sera versée en deux fois (200 euros en décembre 2013 et 200 euros en juin 2014). C’est une première étape déterminante vers l’objectif d’égalité que nous portons.
Les ratios d’accès à la hors-classe des CPE rejoignent, dès cette année, ceux des autres corps du second degré. Les ratios d’accès à la hors-classe des PE augmentent quant à eux de 50%, passant de 2% à 3%. Des dizaines de collègues vont donc être promus dès 2013 en plus de ceux qui étaient prévus.
Le chantier sur les missions et les carrières de tous les personnels, prévu lui aussi par le protocole, s’ouvrira dès la rentrée prochaine. D’ores et déjà, les mesures concernant les CIGEM* vont permettre d’avancer vers l’équité interministérielle.

Alors que la situation économique et financière reste très difficile, l’UNSA Éducation considère que ces avancées sont bienvenues et constituent un premier pas vers la justice et l’équité au sein du ministère de l’Éducation nationale. Nous continuerons à agir pour que cette démarche aille jusqu’au bout avant la fin de la mandature et que tous les personnels soient concernés.

L’UNSA Éducation demande que des protocoles du même type, pour répartir les budgets catégoriels, soient mis en place dans les autres ministères où elle intervient. L’UNSA Éducation exigera également, dans le cadre de la Fonction publique, qu’on en finisse dès 2014 avec le gel du point d’indice.
* CIGEM : Corps Interministériels à GEstion Ministérielle

Ivry, le 26 juin 2013,

Laurent ESCURE,
Secrétaire général
de l’UNSA Éducation




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP