Accueil > EUROPE et MONDE > Hors de France > Fin des postes expat et résident : Recadrage et erratum

Fin des postes expat et résident : Recadrage et erratum

Article publié le mercredi 16 mars 2016
  • Version imprimable

Le député Alain Marsaud revient sur les informations erronées publiées sur son site.

Après avoir annoncé la suppression prochaine des postes d’expatriés et de résidents à L’AEFE, le député Marsaud revient sur les propos qu’il avait attribués à tort au directeur de L’AEFE. « Le directeur nous a annoncé la fin des statuts d’expatriés et de résidents pour l’ensemble des enseignants (sauf pour une minorité d’enseignants, chargés de quelques heures d’encadrement pédagogique). En effet, le statut d’expatriés et le statut de résident ne concernent plus que les personnels d’encadrement et de direction, les enseignants étant progressivement sous le statut de recrutés locaux »

L’article « Quand notre gouvernement veut la peau de l’enseignement Français à l’étranger » avait fait grand bruit sur les réseaux sociaux et soulevé de nombreuses remarques lors du CA de l’Agence le 15 mars dernier. L’UNSA Education s’était pour sa part largement exprimée sur ce sujet dans sa déclaration d’ouverture des débats.

Suite à cette levée de boucliers, Alain Marsaud est revenu sur ses propos proposant désormais un texte édulcoré plus proche de la réalité. Erreur de compréhension de l’auteur ou ébauche du « futur » programme politique du PR?  A vous de juger !!




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP