Accueil > PERSONNELS > Et si on travaillait à une meilleure reconnaissance des agents (...)

Et si on travaillait à une meilleure reconnaissance des agents …

Article publié le dimanche 8 mai 2016
  • Version imprimable

A l’UNSA Éducation, nous pensons qu’il faut entrer dans une logique de confiance à priori en la professionnalité de nos collègues.
Tout un travail doit être mené autour des relations hiérarchiques, des enquêtes à rendre, des procédures d’évaluations des personnels, de la formation,…
C’est plus largement la mise en œuvre d’une véritable politique de gestion des ressources humaines et d’accompagnement des agents dans leurs parcours professionnels qui est nécessaire.

Le baromètre UNSA des métiers de l’Éducation nous donne des indications sur l’état d’esprit de nos collègues : ils sont heureux d’exercer leur métier (84%) et aiment leur métier (93%). Par contre ils sont seulement 45% à se dire reconnus et respectés dans leur métier.
Le baromètre 2016 va nous permettre de vérifier cette tendance :
Prenez 5 minutes pour y répondre ici.

83% des non-enseignants satisfaits de leur travail :
Ce chiffre communiqué au CHS-CTM de l’Éducation nationale parmi les résultats d’une enquête sur les Risques Psycho-sociaux confirme notre approche et il est probable que les résultats pour les enseignants valide aussi cet état d’esprit.

Ces éléments qui se confirment d’année en année sont positifs.
Pour l’UNSA Éducation, cette fierté exprimée par les personnels ne demande qu’à être valorisée : financièrement bien sûr, mais également par une reconnaissance des compétences professionnelles, par une valorisation de leur rôle dans le service public d’Éducation.

Agissons pour faire de ces professionnels de l’Éducation qui aiment leur métier des acteurs reconnus et respectés au service de l’Éducation.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP