Accueil > PERSONNELS > Santé/Conditions de travail > Enseignants de STI : légère avancée au CHSCT ministériel

Enseignants de STI : légère avancée au CHSCT ministériel

Article publié le vendredi 22 novembre 2013
  • Version imprimable

Un point sur le suivi des mesures concernant les enseignants de Sciences et Technologies industrielles (STI) a été abordé lors du Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail du ministère de l'Éducation nationale (CHSCTMEN) du 20 novembre 2013.

Lors du CHSCTMEN du 14 octobre 2013, nous avions obtenu qu'un plan d'action spécifique soit mis en place (voir cet article précédent sur le site).

Suite à la réunion ministérielle des directeurs des ressources humaines (DRH) du 5 novembre 2013, un bilan des mesures déjà mises en oeuvre au niveau des académies a été effectué par le ministère. Une circulaire ministérielle, à destination des recteurs, est en préparation sur les préconisations à mettre en oeuvre.

Les membres du CHSCT ont insisté sur l'urgence à adresser un courrier individuel à tous les enseignants de la filière STI les invitant à consulter le médecin de prévention s'ils le souhaitent.

Le ministère a présenté les modalités de l'enquête conduite conjointement par la DEEP, la DGESCO et la DGRH sur un panel de 3000 enseignants sur leur ressenti et leur conditions de travail.

Pour l'UNSA Éducation, la mise en place du plan d'action tarde à se mettre en place, le ministère souhaite trouver une approche cohérente pour ne pas mettre les enseignants de STI encore plus en difficulté.

 




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP