Accueil > SOCIÉTÉ > Égalités > Égalité femmes-hommes > En finir avec le sexisme sur internet !

En finir avec le sexisme sur internet !

Article publié le mercredi 18 octobre 2017
  • Version imprimable

17% de filles et 11 % de garçons sont victimes de cyberviolences (insultes via internet ou téléphone portable).
1 adolescente sur 4 déclare avoir déjà été victime d’humiliations et de harcèlement en ligne.1

Pour l’Unsa Éducation cette situation est inacceptable et il est impératif d’agir.

Le sexisme a trouvé dans l’essor du numérique un terrain fertile à son développement. Il touche plus particulièrement les adolescent·e·s qui sont de plus en plus «connecté·e·s» : 9 adolescent·e·s sur 10 utilisent au moins un réseau social et 23% des 13 à 24 ans sont inscrites sur plus de quatre réseaux sociaux.

Mais qu’est- ce que le cybersexisme?

Le cybersexisme « désigne les comportements et propos sexistes sur les outils numériques : internet, réseaux sociaux, texto. Stéréotypes sur les filles et les garçons, injonctions concernant la sexualité, la manière de s’habiller, l’apparence physique ou le comportement : le sexisme instaure une hiérarchie entre les sexes et perpétue un système de domination des hommes sur les femmes. »2

En juin 2016, un rapport relatif à l’éducation à la sexualité du Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes (HCEfh) préconisait de mettre en place le plus rapidement possible une réelle politique d’éducation à la sexualité dès le plus jeune âge.

Un site de prévention contre le cybersexisme.

Aujourd’hui, l’Unsa Éducation salue le lancement du premier site ressources entièrement dédié à la lutte contre le cybersexisme, #Stopcybersexisme, du Centre francilien pour l’égalité femmes-hommes Hubertine Auclert, dont nous sommes membres.

Cet espace ressources s’adresse à tout·e·s, professionnel·le·s de l’Éducation, élèves, parents… On y trouve des conseils pour savoir réagir en tant que victime ou témoin, des ressources utiles et des outils pédagogiques pour mener des actions de prévention…

Aborder cette nouvelle forme de violence et l’égalité filles-garçons sont des enjeux éducatifs qu’il ne faut pas continuer de négliger. Notre fédération ne le répétera jamais assez : Éduquer et former pour lutter contre ces phénomènes est une nécessité!


1-Chiffres du rapport 2016 du centre francilien pour l’égalité femmes-hommes, Hubertine Auclert LE CYBERSEXISME CHEZ LES ADOLESCENT-E-S (12-15 ANS)

2-Définition du centre francilien pour l’égalité femmes-hommes, Hubertine Auclert.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP