Accueil > PERSONNELS > Rémunérations-Carrières > Ecart de rémunération Hommes-Femmes, la Fonction publique bon élève (...)

Ecart de rémunération Hommes-Femmes, la Fonction publique bon élève ?

Article publié le vendredi 22 janvier 2016
  • Version imprimable

A priori oui si on compare avec le secteur privé. C’est ce que semble dire le dernier rapport statistique du centre d’études et de l’emploi (CEE). En effet, les écarts de rémunération entre femmes et hommes sont moins importants de dix points entre le public et le privé. Pour autant, on ne peut se satisfaire de cette situation bien trop inégalitaire !

En effet, bon élève ne veut pas dire égalité. Le secteur public tend certes plus vite que le privé vers cette égalité mais il en est encore très loin. L’écart de 18,9% est encore conséquent. Il était de presque 20% en 2001. Le rapprochement est lent. Et pour parler concrètement, cela représente un écart de 365€ sur le revenu mensuel en faveur des hommes. Il dépasse même les cinq cents Euros par mois dans la Fonction publique d’Etat.

Quelles raisons à cet écart de rémunération ?

Tout d’abord, le recours au temps partiel, davantage pris par les femmes, est une première explication. Ensuite, il est possible d’invoquer l’âge. Il y a davantage de femmes chez les moins de trente ans et davantage d’hommes chez les plus de cinquante ans et comme on sait que dans la fonction publique la rémunération augmente avec l’ancienneté…

Pour le reste, cela tient à ce que le rapport appelle la ségrégation professionnelle entre femmes et hommes. Ces dernières n’ayant qu’un accès restreint aux hautes fonctions davantage rémunératrices. De plus, les primes et indemnités sont souvent servis sur des postes à responsabilités occupés en majorité par des hommes.

L’UNSA continuera à agir pour l’égalité de traitement entre femmes et hommes. C'est un des volets du protocole Parcours Professionnel Carrières et Rémunérations que nous devrons faire avancer.
L'UNSA se bat pour une mise en œuvre concrète de l'égalité indispensable au progrès social. C’est une de ses lignes de force et une valeur qu’elle porte et qu’elle continuera à défendre.


Source, rapport CEE




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP