Accueil > PRESSE > Communiqués > Direction des services de l’Éducation nationale du Loir-et-Cher : MISE EN (...)

Direction des services de l’Éducation nationale du Loir-et-Cher : MISE EN DANGER DELIBÉRÉE DES PERSONNELS

Article publié le mercredi 27 mars 2013
  • Version imprimable

L'UNSA Éducation et trois de ses syndicats — Administration et Intendance (A&I-UNSA), le Syndicat de l'Inspection de l’Éducation nationale (SI.EN-UNSA) et le Syndicat des Enseignants (SE-UNSA) — affirment leur total soutien aux personnels de la direction académique des services de l'Éducation nationale du Loir-et-Cher (41) qui viennent de déposer un préavis de grève visant à dénoncer leur souffrance au travail.
Nous avons alerté à plusieurs reprises et depuis plus d'un an tous les échelons hiérarchiques, jusqu'au ministre lui-même, pour faire entendre cette situation. Nous protestons aujourd'hui avec la plus grande fermeté contre l'incapacité ou le refus de prendre en compte le malaise des personnels. Quand agents administratifs et inspecteurs mettent en évidence les dérives quotidiennes d'une gouvernance autoritariste et réclament un « carton rouge », il est aujourd'hui évident que l'arbitre regarde ailleurs.

Nous affirmons aujourd'hui qu'une telle attitude est inacceptable de la part d'un ministre qui entend refonder l'École en faisant preuve d'une écoute bienveillante à l'égard des personnels.
Un rapport de l'Inspection générale diligenté au cours du premier trimestre a clairement fait ressortir les tensions résultant d'un management brutal. Le recteur de l'académie d'Orléans-Tours a reçu des représentants syndicaux et a évoqué devant eux « un département en panne » ainsi que son souhait d'un changement le plus rapide possible à la tête des services de l'Éducation nationale du département. La DGRH du ministère a fait part de sa bonne connaissance de la situation et a reçu la DASEN pour lui faire prendre part des protestations réitérées des représentants du personnel. Le Cabinet du ministre n'ignore rien de la situation... Faut-il parler de manque de courage ou de complaisance déplacée ?

Lors de son discours à l’Assemblée nationale le 20 mars 2013, le Premier ministre affirmait : « Il n’y a pas de responsabilité sans exemplarité ». Il appelait tous les responsables de l’action publique à « une rigueur de comportement ».
Il est temps de le montrer à la DSDEN du Loir-et-Cher !
Nul responsable ne peut dire qu’il n’a pas été informé des souffrances du personnel. Nous n'acceptons ni leur indifférence, ni leur faiblesse !

L'UNSA Éducation, A&I-UNSA, le SI.EN-UNSA et le SE-UNSA soutiennent la grève des personnels de la direction académique du Loir-et-Cher. Ils réclament que le ministre tire enfin et sans délai les conséquences des multiples alertes qu'il a reçues.

Ivry-sur-Seine, le 26 mars 2013.

Laurent ESCURE
Secrétaire général de l'UNSA Éducation

Jean-Yves ROCCA        Christian CHEVALIER      Patrick ROUMAGNAC

Secrétaire général           Secrétaire général              Secrétaire général d'Administration                   du Syndicat                        Syndicat de
    et d'Intendance               des Enseignants                 l'Inspection de l'E.N.
   (A&I-UNSA)                    (SE-UNSA)                        (SIEN-UNSA Éducation)




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP