Accueil > CULTURE > Questions de Culture > Des livres dans les rues

Des livres dans les rues

Article publié le lundi 23 avril 2018
  • Version imprimable

Les livres quittent les bibliothèques et s’installent dans les espaces publics : les boites à livres se multiplient, partout et sous de multiples formes. Dans des cabines téléphoniques désaffectées, sous des abris-bus, devant des magasins, sur des places…Les livres sont faits pour être lus, mais les rendre accessibles suffit-il à leur lecture ?
Lecture publique
Dans les années 1980, il n’y avait en France que 992 bibliothèques publiques, en 2008 et une politique culturelle volontariste plus tard, on en comptait 4293 ! Parallèlement les ventes augmentent, en 1990, 390 millions de livres vendus, en 2013, 427 millions. Et pourtant, la dernière enquête Insee sur les pratiques culturelles  constate que les Français lisent moins et pas de la littérature, les magazines et livres pratiques ont le vent en poupe. Alors tous ces livres vendus sont-ils lus ? Ou simplement achetés puis offerts… puis relégués dans des boîtes dans la rue ?
Pour une politique éducative
Des livres dans la rue oui, mais accompagnés par  une politique publique de promotion de la lecture qui donne le goût de lire ! Les bibliothèques restent des lieux d’accueil avec de grandes et variées collections. Elles sont des lieux de rencontres, où l’on peut demander conseil, se faire guider, rencontrer d’autres lecteurs, échanger. On peut aller à la bibliothèque en famille, avec son école, avec son centre aéré, pendant les vacances, le week end, la semaine,….Toutes les occasions de s’emparer d’un livre,  d’en éprouver du plaisir, et d’enrichir ses  connaissances sont à soutenir, c’est une question d’éducation !




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP