Accueil > ÉDUCATION > Formation > Des enseignants qui apprennent, ce sont des élèves qui réussissent (...)

Des enseignants qui apprennent, ce sont des élèves qui réussissent !

Article publié le lundi 15 mai 2017
  • Version imprimable

Qu’est-ce qu’un bon prof ? Nait-on « bon prof » ou le devient-on ? Un métier à aptitudes,  à vocation, à formation,  à expertise ?
800 000 personnels concernés, c’est forcément un ensemble disparate, formés de personnes aux motivations diverses….
Et pourtant, toutes les recherches internationales convergent. Lorsque sont mesurés et comparés les facteurs d’amélioration de la réussite des élèves, le développement professionnel se révèle être un des leviers les plus efficaces.
François Muller soutient qu’on devient un bon enseignant et pas immédiatement après deux ans de formation initiale. La clé de la réussite, c’est d’abord le collectif d’enseignants, à condition qu’on lui laisse échanger idées et ressources, partager des expériences, des connaissances et des compétences. Le collectif, accompagné  par des formateurs qui vont accepter d’entrer aussi dans un registre émotionnel : faire exprimer les attentes, les angoisses, les incertitudes et les doutes. Et non pas, comme trop souvent, assigner un cahier des charges avec des objectifs de cadrage. Un cadre, chacun en a besoin, encore faut-il le définir, se l’approprier et le questionner régulièrement pour rester en phase avec les missions.
Dans ce dernier ouvrage Des enseignants qui apprennent, ce sont des élèves qui réussissent.  Le développement professionnel des enseignants, François Muller s’adresse tout autant aux personnels en charge de la formation qu’aux enseignants. Chefs d’établissements, Inspecteurs 1er et 2nd degré, conseillers pédagogiques, Professeurs et Universitaires en Espé, formateurs académiques, chargés de mission en formation initiale et continue, sont tout aussi concernés par le développement professionnel et dans les  différents ministères en charge de formation de professeurs (Agriculture, Education Nationale, ESR). Car si le livre offre de nombreux outils pour l’autoformation de l’enseignant, il prend  tout son sens s’il est une source de formation partagée, en groupe, en présentiel. Des tests, des cartes mentales, des renvois sur expériences permettent d’ouvrir des réponses à des questions cruciales comme Savez- vous ce que les élèves pensent de vous ? Diversifier, différencier où en êtes-vous ?qu’est-ce qu’un objectif pédagogique ? Vos points forts et vos points à développer ? On trouve aussi quantité d’exercices pour réaliser une transposition didactique ou identifier les niveaux d’évaluation proposés aux élèves ou encore penser une organisation variée des locaux et moyens disponibles.
Un livre utile donc pour guider, nourrir, ouvrir notre réflexion car l’Unsa Education inscrit les différents temps éducatifs dans une logique d’éducation tout au long de la vie. Tant pour les élèves que pour les personnels,  l’éducation ne se résume pas à la seule formation professionnelle, mais doit offrir les possibilités à tout âge de découvrir, d’apprendre, de s’épanouir, de s ‘émanciper. Le développement professionnel s’inscrit bien dans cette logique que nous défendons.
Des enseignants qui apprennent, ce sont des élèves qui réussissent.  Le développement professionnel des enseignants.
Éditeur : ESF Sciences humaines  Auteur : François Muller  Mars 2017




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP