Accueil > FONCTION PUBLIQUE > Politiques publiques > Budget 2016 > Budget 2016 : plus de 105 millions d’euros pour les mesures catégorielles.

Budget 2016 : plus de 105 millions d’euros pour les mesures catégorielles.

Article publié le jeudi 15 octobre 2015
  • Version imprimable

On le sait la question de la revalorisation et plus généralement du pouvoir d’achat est très importante pour nos collègues, ils nous l’ont d’ailleurs confirmé au travers de leurs réponses à notre dernier baromètre des métiers UNSA Education.
Aussi la parution du projet de loi de finances (PLF) et son volet mesures catégorielles est importante pour les personnels. Pour 2016, le PLF prévoit une enveloppe de 105,7 millions d’euros pour la mission « enseignement scolaire » (l’enseignement privé du 1er et du 2nd degré en est exclu).

Pour le 1er degré : 61,7 millions seront consacrés notamment à la poursuite de l’amélioration du taux d’accès à la hors-classe des professeurs des écoles et à la majoration de rémunération pour Mayotte.
Avant les débats parlementaires et les dernières décisions issues des groupes métiers, 57,2 millions ne sont pas encore affectés et devraient servir au financement des mesures liées à la refonte de l’éducation prioritaire et à la revalorisation de l’ISAE.

Dans le 2nd degré, 42,8 millions sont provisionnés pour de nouvelles mesures découlant des décisions prises dans le cadre des groupes métiers et la réforme de l’éducation prioritaire.

Enfin pour les personnels ATSS (administratifs, techniciens et santé sociaux) les montants consacrés à de nouvelles mesures catégorielles sont en nette baisse (730 000 € en 2016) après qu’en 2015, 4,37 millions aient été consacrées à la revalorisation des grilles B et C, l’IFTS des infirmières, les majorations de rémunération de Mayotte…
Pour ce qui est de la situation particulière des médecins scolaires, l’UNSA Education a rapidement interpellé le ministère quant à la faiblesse de l’enveloppe catégorielle affichée. Cette dernière serait bien abondée à hauteur de 2 millions d’euros même si elle n’apparait pas pour l’heure dans les documents budgétaires du programme 230-Vie scolaire. Nous restons donc très vigilants sur cette question.

Pour l’enseignement agricole, les crédits de 480000€ seront consacrés à la déprécarisation et au reclassement d’agents de l’enseignement privé.
Au cours des prochaines semaines, l’UNSA Education sera particulièrement attentive aux débats parlementaires pour voir se concrétiser la destination de ces sommes.


Voir aussi : Budget 2016 : des contrastes forts !

Crédit photo : Sylvain Naudin cc




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP