Accueil > PRESSE > Communiqués > Bac pro en 3 ans : entre nouvelles trajectoires de promotion scolaire et (...)

Bac pro en 3 ans : entre nouvelles trajectoires de promotion scolaire et risques d’espoirs déçus

Article publié le mardi 25 mars 2014
  • Version imprimable

Bac pro en 3 ans :

entre nouvelles trajectoires de promotion scolaire et risques d'espoirs déçus

Une étude du CREN (université de Nantes) à la demande de l’UNSA Éducation


Dans le cadre d’un appel d’offres lancé par l’UNSA Éducation (1), le Centre de Recherches en Éducation de Nantes (CRES, université de Nantes) a conduit une recherche sur les conséquences du raccourcissement de quatre à trois ans de la préparation du baccalauréat professionnel (« bac pro »).

Cette étude (« Le baccalauréat professionnel en trois ans : les élèves de lycée professionnel entre nouvelles trajectoires de promotion scolaire et risques d'espoirs déçus. ») a été menée par Pierre Yves Bernard, James Masy et Vincent Troger.

Les auteurs ont noté des effets positifs en termes de poursuite d’étude, en particulier vers les BTS qui deviennent les « débouchés naturels » des bacheliers professionnels, même s’il y a des différences, parfois sensibles, selon les spécialités. Inversement, les auteurs soulignent les risques de décrochage pour les élèves les plus fragiles.

Cette étude a été conduite en respectant la liberté académique des auteurs, que l’UNSA Éducation partage (ou non) en tout ou partie leurs propos. Initiatrice de la recherche et soucieuse de contribuer à un débat raisonné, l’UNSA Éducation a fait le choix de la proposer en accès ouvert sous trois formes (rapport complet en 77 pages, synthèse en 16 pages et résumé en 1 page).

L’accès est disponible depuis le site du Centre Henri-Aigueperse / UNSA Éducation,centre fédéral d’histoire social, de recherches, de formation et de documentation.

C’est également l’occasion de rappeler que la recherche sur l’usage des SMS par les collégiens et lycéens, dirigée par Josie Bernicot (professeur à l’université de Poitiers, laboratoire CeRCA CNRS) et largement reprise par la presse, résulte également d’une initiative de l’UNSA Éducation et que, comme la recherche sur le bac professionnel en 3 ans, les documents ont été rendus accessibles par l’UNSA Éducation sur le site de son Centre fédéral.

Ivry-sur-Seine, le 25 mars 2014

Laurent Escure,
Secrétaire général de l’UNSA Éducation,
Président du Centre Henri-Aigueperse / UNSA Éducation

(1) Recherche conduite avec le concours de l’Institut de recherches économiques et sociales (IRES).




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP