Accueil > CULTURE > À découvrir > BD « Ma révérence » : des losers au grand cœur

BD « Ma révérence » : des losers au grand cœur

Article publié le jeudi 23 janvier 2014
  • Version imprimable

Vincent, trente ans, a tout du pauvre type : il a rencontré, au Sénégal, Rana, qu’il a abandonnée, enceinte. De retour à Paris, il a sombré dans l’alcool et la drogue. Pour toucher de l’argent facile et revenir auprès de Rana et de son fils, il veut organiser, avec Gaby Rocket, son acolyte de troisième zone, un enlèvement. Pas n’importe lequel, celui du fils d’un convoyeur de fonds…

Ma révérence est un album difficile à résumer, tant par son rythme, écrit suivant le va-et-vient des circonvolutions mentales de son narrateur, que par la richesse des personnages.

Démarrant telle une histoire banale de casse,  l’album invite le lecteur à une introspection : celle de son personnage principal, mais aussi celle de Bernard, le convoyeur de fonds et enfin, celle de Gaby Rocket, un beauf d’un autre temps, qui va se révéler très humain.

Une belle tranche de vies à lire !

Ma révérence, de Rodguen (dessins) et Lupano (scénario), Delcourt 2013, 17€25

Lire l’interview de Lupano et Rodguen




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP