Accueil > PRESSE > Dans les médias > Avec Hamon à l’éducation, le camp réformateur craint un statu quo

Avec Hamon à l’éducation, le camp réformateur craint un statu quo

Article publié le vendredi 4 avril 2014
  • Version imprimable

Nous reproduisons, ci-dessous, un extrait de l'article de Maryline Baumard qui est à lire, dans son intégralité, sur le site du Monde.

"Si le gouvernement craint traditionnellement la FSU, il voit moins qu'un camp réformateur s'est fait une place autour de l'UNSA, du SGEN-CFDT, de la FCPE, des mouvements pédagogiques. Celui-ci entend bien rappeler que l'école française doit bouger. « Il est hors de question que l'on anesthésie la refondation de l'école. Il faut continuer à avancer. Ce serait irresponsable de ne pas aller jusqu'au bout et nous demanderions des comptes », rappelle Laurent Escure, le secrétaire général de l'UNSA".




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP